Nouvelles

Décès d’un ancien juge

Main image

Didier Bert

2024-05-07 15:00:15

James Knatchbull-Hugessen s’est éteint... Source: LinkedIn
James Knatchbull-Hugessen s’est éteint... Source: LinkedIn
Un ancien juge de la Cour supérieure du Québec est décédé. Qui était-il?

L’ancien juge James Knatchbull-Hugessen s’est éteint à l’âge de 90 ans.

Né à Montréal en 1933, James Knatchbull-Hugessen était diplômé du baccalauréat en droit de l'Université McGill. Admis au Barreau en 1958, il exerce d'abord en pratique privée dans le cabinet de sa famille, qui deviendra ultérieurement McCarthy Tétrault.

En 1962, l'avocat est nommé professeur adjoint à la faculté de droit de l'Université McGill, un poste qu’il occupe durant 12 années.

Dix ans plus tard, James Knatchbull-Hugessen est nommé juge de la Cour supérieure du Québec, dont il deviendra juge en chef associé. En 1983, il est nommé juge de la Cour d’appel fédérale. Il siège aussi à la Cour suprême des Territoires du Nord-Ouest.

À la fin des années 1990, James Knatchbull-Hugessen perd la vue des suites d'une dégénérescence maculaire. Il a cependant continué de siéger à la Cour fédérale comme juge de première instance, et juge responsable de la gestion de l'instance jusqu'à la fin de sa carrière en 2008.

L'année suivante,James Knatchbull-Hugessen reçoit le F.R. Prix Scott de la faculté de droit de McGill, pour sa carrière judiciaire exceptionnelle et son engagement à long terme auprès de son alma mater.

Il a été le premier Canadien à devenir vice-président du plus haut tribunal administratif de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

L'ancien juge a créé une bourse pour le droit des personnes handicapées à l'Université McGill.

James Knatchbull-Hugessen était le père de l’avocate Jill Hugessen, qui a été directrice du développement professionnel chez Stikeman Elliott, et qui est à présent coach pour avocats.

James Knatchbull-Hugessen était membre de l'Ordre du Canada, en raison de sa contribution au droit des personnes handicapées et de son dévouement en tant que juriste.

Un juge estimé

« Jim était tenu en grande estime et avec une profonde affection par ses collègues de la Cour fédérale. Il a apporté une contribution très importante à notre jurisprudence et à nos procédures. Il nous manquera beaucoup », rend hommage Paul Crampton, le juge en chef de la Cour fédérale, sur la page de l’avis de décès.

« Jim était une sommité unique en son genre pour tous ceux qui l'ont connu — ou qui ont simplement lu ses jugements, qui continuent d'être largement cités à ce jour. Jim a surmonté ses difficultés sans jamais se plaindre. En effet, il nageait mieux, skiait plus vite et lisait de manière plus précise que les personnes parfaitement voyantes qui l’entouraient », écrit Alan S. Diner, juge à la Cour fédérale, et qui a été auxiliaire juridique auprès du juge Knatchbull-Hugessen.

« Jim considérait ses anciens assistants juridiques et leurs familles comme des amis et nous accueillait chez lui comme si nous étions de la famille. Il nous traitait d'égal à égal. Aucun d'entre nous n'oubliera jamais l'homme extraordinaire que nous avons eu la chance de connaître et qui nous a toujours encouragés à poursuivre notre carrière, certains d'entre nous ayant même suivi ses traces », poursuit-il.

« Que ce soit en termes de caractère ou de rigueur intellectuelle et professionnelle, je ne connais personne que j'ai tenu en plus haute estime au cours de ces nombreuses années que James Hugessen », rend hommage Stephen Scott, ancien professeur de droit constitutionnel de l’Université McGill.

Sur LinkedIn, Robert Leckey, le doyen de la faculté de droit de l'Université McGill, salue « la vie extraordinaire du juge Hugessen. Sa philanthropie envers la faculté de droit a permis de financer des bourses d’études sur le handicap et le droit, et de soutenir des dizaines d’étudiants en droit handicapés pendant leur séjour à la faculté ».

Adepte de comédie musicale et de poésie, James Knatchbull-Hugessen laisse dans le deuil son épouse Louise Stevenson, ses cinq enfants et ses 12 petits-enfants.

3338

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires