Nouvelles

Un procès entre influenceurs exaspère un juge

Main image

Radio-canada Et Cbc

2024-06-03 10:15:50

Jessie Nadeau et Pascal-Hugo Caron-Cantin. Source: Facebook / Instagram / PH Cantin
Jessie Nadeau et Pascal-Hugo Caron-Cantin. Source: Facebook / Instagram / PH Cantin
L'ampleur que prend le débat judiciaire entre deux anciennes vedettes de téléréalité agace un juge…

Pascal-Hugo Caron-Cantin et Jessie Nadeau sont devenus amoureux lors du tournage de l'émission Occupation double à Bali en 2017 avant de se lancer en affaires avec Végane, mais pas plate et de publier ensemble deux livres de recettes.

Leur relation a cependant tourné au vinaigre. À la suite de leur séparation, Jessie Nadeau a conservé l'entreprise qui fait aussi la mise en marché de repas congelés véganes.

Débat judiciaire

En décembre 2021, Jessie Nadeau a publié sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle elle affirme avoir été victime de violence conjugale. Le mois suivant, celui qui s'est fait connaitre sous le nom de PH Cantin déposait une poursuite contre elle à la Cour supérieure, lui réclamant 205 000 $ pour diffamation.

Jessie Nadeau a répliqué par une demande reconventionnelle s'élevant à près de 140 000 $.

Le procès devait avoir lieu au mois de mars, mais des raisons de santé invoquées dans l'entourage de Jessie Nadeau ont forcé son report.

Son avocate a toutefois modifié sa requête pour ajouter de nouveaux éléments à la poursuite, ce qui pourrait faire passer le nombre de jours d'audience de 5 à 9.

Enjeu « privé et limité »

Alors qu'ils étaient partenaires de vie et d'affaires, PH Cantin et Jessie Nadeau ont lancé l'entreprise « Végane, mais pas plate » et publié des livres de recettes. Source: Facebook
Alors qu'ils étaient partenaires de vie et d'affaires, PH Cantin et Jessie Nadeau ont lancé l'entreprise « Végane, mais pas plate » et publié des livres de recettes. Source: Facebook

« Personne dans le district de Québec n’a droit à 5 jours pour un dossier d'un enjeu privé et limité comme ça », a souligné le juge Alain Michaud, lors d'une audience le 15 mai.

L'avocate de Jessie Nadeau tentait alors de le convaincre d'accepter sa nouvelle requête qui risque d'alourdir le débat.

« Vous savez, ce n'est pas de la téléréalité, c'est le système de justice. (...) Pensez-vous que la Cour supérieure a le moyen d'affecter des ressources à tous ses dossiers, comme au vôtre? Jamais de la vie », mentionne le juge Alain Michaud.

Et le magistrat insiste : « On n'est pas là pour étaler tous les états d'âme de tous les demandeurs ». Il a aussi signalé qu'il fallait être équitable « avec tous ceux en ville qui ont besoin de temps de cour ».

Suivre « le livre de recettes »

Me Marie-Livia Beaugé. Source: LinkedIn
Me Marie-Livia Beaugé. Source: LinkedIn

Le juge s'est montré perplexe face aux arguments de Me Marie-Livia Beaugé qui représente Jessie Nadeau.

L'avocate veut ajouter Végane, mais pas plate dans la procédure, à titre de partie, pour demander une compensation additionnelle de 7500 $ pour l'entreprise.

Sauf que l'entreprise n'était pas visée dans la requête initiale de PH Cantin, et ne pourrait donc pas intervenir dans le même débat, aux yeux du magistrat.

« C'est écrit où dans le Code de procédure? Faudrait qu'on suive le livre de recettes un peu, là! », a lancé le juge Michaud.

« Tout ça pour 7 500 piasses, en plus. En tout cas, je ne comprends rien. Peut-être que je ne sais pas lire le Code. Votre dossier est un modèle de tout ce qu'il faut éviter en procédure civile. Tout tout tout», a-t-il ajouté, d'un air déconfit.

Le juge fait remarquer que le procès devait avoir lieu au mois de mars et qu'une remise n'est pas un « passe-droit pour élargir le débat ».

Violence alléguée

Me Élodie Drolet-French. Source: Jean-François Bertrand Avocats
Me Élodie Drolet-French. Source: Jean-François Bertrand Avocats

Dans sa réclamation, en réplique à la poursuite de son ex-conjoint, Jessie Nadeau affirme avoir été victime de violence psychologique, physique, verbale et sexuelle.

Son avocate assimile le recours de Pascal-Hugo Caron-Cantin à une poursuite-bâillon. Me Beaugé ajoute « que la cour devrait envoyer un message selon lequel la violence faite aux femmes est inacceptable et les comportements s'y apparentant, sanctionnés ».

Me Élodie Drolet-French du bureau Jean-François Bertrand Avocats, qui représente PH Cantin, s'est opposée à ce que le débat soit élargi.

« C'est plus qu'une simple addition de faits nouveaux, c'est totalement deux recours nouveaux », a fait valoir Me Drolet-French.

Le juge Michaud a mis la demande de l'avocate de Jessie Nadeau en délibéré. Peu importe sa décision, il semble que le procès n'aura pas lieu avant le début de la prochaine année.

2943

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires