Nominations

13 nominations du conseil des ministres

Main image

Didier Bert

2024-06-04 15:00:30

Mylène Sagala, Aurélie Lompré, Vanessa O'Connell Chrétien, Valérie Belle-Isle, Meriem Benammour, Rita de Santis, Kim-Luan Ferré-Deslongchamps, Pierre E.Audet, Charles Guay, Alexandre Paul-Hus, Bernard Synnott et Karen Eltis. Sources: RBQ, Archives, Lavery, Arsenal conseils,Cain Lamarre, LinkedIn et Soquij
Jacquine Lorange, Mylène Sagala, Aurélie Lompré, Vanessa O'Connell Chrétien, Valérie Belle-Isle, Meriem Benammour, Rita de Santis, Kim-Luan Ferré-Deslongchamps, Pierre E.Audet, Charles Guay, Alexandre Paul-Hus, Bernard Synnott et Karen Eltis. Sources: RBQ, Archives, Lavery, Arsenal conseils,Cain Lamarre, LinkedIn et Soquij
Le gouvernement du Québec a procédé à la domination de 13 juristes. Qui sont-ils?

Il y en a pour tous au conseil des ministres : des juges, des avocats, une conseillère en loi, et une notaire se sont vus attribuer des nominations.

Me Jacquine Lorange est nommée à nouveau présidente du conseil d’administration de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), une fonction qu’elle exerce depuis 2018.

Admise au Barreau en 2018, elle est également membre de l’Ordre des architectes du Québec.

Me Jacquine Lorange a commencé sa carrière professionnelle comme architecte à Paris, puis en Californie et à New York. De retour au Québec au début des années 2000, elle exerce essentiellement dans le domaine hospitalier, d'abord comme cheffe de service au réaménagement et maintien des actifs de l'Hôpital Sainte Justine, puis comme chargée de projet principale pour le projet du Pavillon K de l'Hôpital général juif au CIUSSS du Centre-ouest-de-l’île-de-Montréal.

Une fois devenue avocate, Me Jacquine Lorange est nommée directrice du bureau du développement et de la planification des campus de l'Université McGill.

Elle est présentement consultante en services-conseils en développement, en innovation et en transformation des environnements et collectivités en pratique privée.

Me Jacquine Lorange détient un baccalauréat en droit de l’UQAM, une maîtrise ès sciences en gestion et développement des organisations de l'Université Laval, ainsi qu'un baccalauréat en architecture de l’Université McGill, et un diplôme national supérieur d'arts plastiques de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Me Mylène Sagala est nommée à nouveau membre du conseil d’administration de la RBQ.

Assermentée en 2005, Me Sagala est la directrice du service juridique de la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec.

Elle axe sa pratique sur le droit de la construction depuis plus de 10 ans.

Auparavant, elle a travaillé dans le domaine du droit immobilier, plus particulièrement en droit des assurances et en droit bancaire et transactionnel.

Me Sagala a été avocate et cheffe d’équipe pour la Compagnie de titres First Canadian (FCT). Elle a également œuvré à l’Association de la construction du Québec.

Me Mylène Sagala détient un baccalauréat en droit de l’UQAM.

Me Aurélie Lompré est nommée membre du Tribunal administratif du logement. Me Lompré est avocate au Service de prévention du Fonds d’assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec.

Inscrite au tableau de l'ordre depuis 2004, Me Aurélie Lompré a d'abord exercé en cabinet chez Audet Williams, puis chez Robinson Sheppard Shapiro (RSS), ainsi que chez Fraser Milner Casgrain.

De 2012 à 2014, elle a été chargée de cours à la faculté de droit de l'Université de Montréal. Elle rejoint ensuite l'entreprise Consultaxe à titre de conseillère juridique, avant de se joindre au Fonds d’assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec en 2022.

Me Aurélie Lompré détient une licence en droit de l'Université Paris II Panthéon Assas, et une maîtrise en droit de l’Université Laval.

Me Vanessa O'Connell Chrétien est nommée membre du Tribunal administratif du logement. Me O’Connell Chrétien est avocate à la Direction principale du contentieux de l’Agence du revenu du Québec.

Entrée dans l'administration fiscale québécoise en septembre dernier, Me O’Connell-Chrétien a été admise au barreau en 2008.

Son parcours professionnel l’a menée à exercer successivement à l'Association pour la protection des automobilistes (APA), puis au cabinet Paquette Gadler, avant d’exercer comme attachée judiciaire au ministère de la Justice.

En 2017, Me Vanessa O’Connell-Chrétien rejoint l'Office la protection du consommateur (OPC), avant d'œuvrer à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Elle est administratrice au Conseil du barreau de Montréal. Elle a été chargée de cours en droit de la protection du consommateur à l'Université de Sherbrooke.

Me Vanessa O’Connell-Chrétien détient un baccalauréat en droit civil de l'Université de Montréal.

Me Valérie Belle-Isle est nommée membre indépendante du conseil d’administration de la Commission de la capitale nationale du Québec.

Admise au Barreau en 2005, Me Belle-Isle axe sa pratique sur le droit de l’environnement, l’aménagement et le développement du territoire, et l’expropriation.

L'avocate exerce depuis le début de sa carrière chez Lavery, de Billy, où elle est associée au sein du groupe de droit administratif.

Elle est membre du conseil d'administration de la Salle Albert-Rousseau, du Théâtre Petit Champlain et des Productions d’Albert, ainsi que de l’organisme CREW M.

Me Valérie Belle-Isle détient un baccalauréat en droit de l'Université Laval

La notaire Me Meriem Benammour est nommée membre indépendant du conseil d’administration de l’École nationale de police du Québec.

Elle exerce comme conseillère juridique principale en gouvernance, éthique et déontologie chez Desjardins.

Elle a également été nommée récemment membre du Conseil de la justice administrative.

Après des débuts comme notaire à l'étude Kevin Léonard et associés, Me Benammour a travaillé comme éditrice juridique aux Éditions Yvon Blais.

En 2016, Me Meriem Benammour rejoint la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) à titre de conseillère juridique au secrétariat d'entreprise et affaires juridiques.

Elle effectue ensuite un passage chez Hydro-Québec comme conseillère juridique principale, puis chez Arsenal Conseils à titre de directrice de la gouvernance et du secrétariat corporatif, avant de se joindre à Desjardins en 2022.

Me Meriem Benammour détient un baccalauréat en droit et un diplôme en droit notarial de l'Université de Montréal. Elle a également obtenu une maîtrise en droit des sociétés et un DESS en propriété intellectuelle de l'Université Pierre-Mendès-France Grenoble II.

Me Benammour est membre du conseil d’administration de l’Accueil Bonneau, des Éditions Esse, du cinéma Beaubien, du cinéma du Parc et du cinéma du Musée à Montréal.

Me Rita de Santis est nommée à nouveau membre du Fonds d’aide aux actions collectives.

Assermentée en 1981, Me de Santis a pratiqué le droit pendant plus de 30 ans chez Davies, Ward, Phillips et Vineberg dans les domaines de pratique du développement immobilier, du financement des entreprises et des acquisitions à l’échelle nationale et internationale.

En 2012, elle se lance en politique au sein du Parti libéral du Québec (PLQ), et elle est élue député de Bourassa-Sauvé deux ans plus tard. Nommée adjointe parlementaire au ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, Me Rita de Santis est ensuite nommée ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques.

Me de Santis a siégé au conseil d'administration de la BDC, d’Investissement Québec, de l’Université Concordia, du Centre hospitalier de St-Mary, ainsi que de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain. Elle a été membre du comité consultatif des communications chez Hydro-Québec.

Me Rita de Santis détient une licence en droit et un baccalauréat spécialisé en biochimie de l'Université McGill.

Me Kim-Luan Ferré-Deslongchamps est nommée membre du Fonds d’aide aux actions collectives.

Admise au Barreau en 2012, Me Ferré-Deslongchamps s'est spécialisée en droit de la santé.

Après avoir d'abord travaillé chez Ménard, Martin, avocats, elle devient avocate associée chez MedLégal en 2019.

Depuis la fin de l’année 2023, elle est également professeure et avocate superviseure à l'École du Barreau.

Me Kim-Luan Ferré-Deslongchamps détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en droit et politiques de la santé de l'Université de Sherbrooke.

Le juge suppléant de la Cour du Québec Pierre E.Audet est qualifié comme membre indépendant du conseil d’administration de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ). Il a été nommé initialement membre en 2014.

Pierre E.Audet est devenu juge de la Cour du Québec en 2002, après une carrière largement menée au ministère de la Justice.

Il a également été bâtonnier de Québec et directeur de cabinet dans plusieurs ministères.

Comme juge de la Cour du Québec, Pierre E.Audet a été juge coordonnateur adjoint au palais de justice de Saint-Jérôme, puis juge en chef adjoint à la chambre civile, au palais de justice de Québec.

Il est juge suppléant de la Cour du Québec depuis 2020.

Pierre E.Audet détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en droit spécialisé en histoire du droit et en administration judiciaire de l’Université Laval.

Il est également membre de l'Institut québécois de réforme du droit et de la justice (IQRDJ).

Me Charles Guay est qualifié comme membre indépendant du conseil d’administration de la SOQUIJ, dont il est membre depuis 2021.

Barreau 2015, Me Charles Guay est associé chez Cain Lamarre, où il exerce dans les domaines du droit des assurances, de la responsabilité civile et professionnelle, du droit commercial et de la construction. Il est l'associé responsable du Groupe de pratique assurance et responsabilité au cabinet et se spécialise plus particulièrement dans les litiges en matière de fraude ou autres réclamations complexes pour des assureurs.

Formateur à la Chambre de l’assurance de dommages, il est aussi chargé de cours à l’École du Barreau et de l’Université de Sherbrooke.

Me Charles Guay détient un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke.

Me Alexandre Paul-Hus est qualifié comme membre indépendant du conseil d’administration de la SOQUIJ, où il a été nommé initialement membre en 2020.

Assermenté en 2007, Me Paul-Hus est avocat plaideur à la Ville de Montréal, où il est spécialisé en litige de droit public et administratif, litige civil, conseil et accompagnement juridique.

Me Paul-Hus a commencé sa pratique au sein de Heenan Blaikie, où il a fait son stage en 2005 avant d’y être avocat jusqu’en 2009.

De 2011 à 2017, il pratiquait chez Woods, tout en étant chargé de cours en droit à la faculté de génie de l’Université McGill. Après un saut chez Langlois en 2017, il est arrivé la même année à la Ville de Montréal.

Me Alexandre Paul-Hus détient un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal, une maîtrise droit de l'Université McGill, et un diplôme de deuxième cycle en common law et droit transnational (J.D.) de l'Université de Sherbrooke.

Il est membre du conseil de discipline du Barreau du Québec.

Le juge de la Cour supérieure Bernard Synnott est qualifié comme membre indépendant du conseil d’administration de la SOQUIJ, dont il est membre depuis 2020.

Il a été nommé en 2018 juge de la Cour supérieure du Québec, après avoir pratiqué comme avocat associé en cabinet, successivement chez Hébert Denault, puis Bélanger Sauvé, puis chez Fasken. Il était avocat-plaideur en litige, droit du travail et droit administratif, notamment, et conseiller juridique en droit civil et administratif.

Bernard Synnott a été bâtonnier du Québec en 2014-2015. Il a été membre du conseil d’administration de la Fédération des ordres professionnels de juristes du Canada.

Il a été professeur à l’École du Barreau du Québec, où il enseignait le droit administratif et la procédure civile, avant de devenir membre du conseil d’administration de l’école. Il a donné plusieurs conférences et a participé à de nombreux colloques et il est coauteur du Grand collectif sur le Code de procédure civile (chapitre sur les incidents en cours d’instance). Il a également siégé à un comité sur la justice dans le Grand Nord.

Bernard Synnott détient une licence en droit de l'Université d'Ottawa.

Karen Eltis est qualifiée comme membre indépendant du conseil d’administration de la SOQUIJ. Elle a été nommée initialement membre en 2020.

Conseillère en loi, Karen Eltis est professeure titulaire à la faculté de droit de l’Université d’Ottawa depuis 2004.

Elle est membre du Barreau du Québec, du Barreau de l'Ontario, et du Barreau de New York.

Ses recherches se concentrent sur le cyberdroit, l’intelligence artificielle, la cybersécurité et l’impact des nouvelles technologies sur les droits constitutionnels et sur la gouvernance dans une perspective de droit comparé.

Ancienne directrice du Centre des droits de la personne de l’Université d’Ottawa et ancienne chercheure affiliée du Center for Information Technology Policy de l’Université Princeton, elle a également agi comme professeure/chercheure invitée à la Columbia Law School.

Karen Eltis détient des baccalauréat en droit civil et en common law de l'Université McGill, une maîtrise en droit de l'Université hébraïque de Jérusalem, une maîtrise en droit de la Columbia Law School, et un doctorat en droit de l'Université d'Ottawa.

3550

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires