Campus

Elle étudie dans deux facultés de droit!

Main image

Marie-Ève Buisson

2024-06-27 14:15:24

Céleste Trianon. Source: Droit-Inc
Céleste Trianon. Source: Droit-Inc
Une étudiante en droit profite des apprentissages de deux universités à la fois…!

L’étudiante au baccalauréat en droit à l’Université de Montréal, Céleste Trianon, s’est laissé tenter pour suivre des cours dans une autre université. Nul besoin de faire un transfert, l’Université de Montréal lui a accordé une permission pour suivre des cours qui ne sont pas offerts à l’UdeM.

« Je suis consciente qu’on ne voit pas beaucoup ça au Québec. On voit plutôt des étudiants suivre des cours à l’étranger en même temps que de suivre leurs cours à leur université au Québec », dit-elle.

Ayant un horaire chargé, Céleste Trianon a dû prendre moins de cours pendant ses sessions d’automne et d’hiver. Elle a donc demandé à l’UdeM si elle pouvait suivre des cours à l’Université d’Ottawa durant l’été 2024.

« Ç'aurait pu être possible de suivre des cours de l’Université d’Ottawa à l’automne prochain. C’est moi qui ai choisi d’étudier durant l’été, pour rattraper le temps perdu », explique-t-elle.

L’étudiante de 3ᵉ année a choisi de rejoindre l’Université d’Ottawa pour ses cours plus « sociaux ».

« L’Université de Montréal n’aborde pas trop les enjeux sociaux. Ça tourne beaucoup autour du droit commercial. Ça fait du bien d’étudier le droit sous un autre angle », avoue-t-elle.

Quatre cours cet été!

Céleste Trianon suit en tout quatre cours cet été, à distance. « Ça me permet de ne pas voyager plusieurs fois par semaine », ajoute-t-elle.

L’étudiante avoue cependant que c’est très « intense » comme mode de vie.

« Ce n’est pas fait pour tout le monde de jongler entre deux universités, c’est beaucoup de gestion », pointe-t-elle.

Étudier dans deux universités à la fois lui permet cependant d’étudier sous différentes perspectives.

« C’est vraiment rafraîchissant de pouvoir profiter des différents styles pédagogiques. Je ne regrette pas de faire cette expérience », soutient-elle.

Pour le moment, Céleste Trianon n’a pas de penchant pour une université en particulier.

« C’est difficile de dire quelle université je préfère. Les deux sont complètement différentes. C’est compliqué de me prononcer là-dessus, puisque je suis seulement des cours en ligne à l’Université d’Ottawa », explique-t-elle.

Elle a tout de même noté une différence entre les deux facultés de droit.

« À l’Université d’Ottawa on ressent définitivement un sentiment de coopération plutôt que de compétition, comme à l’Université de Montréal », conclut-elle.

1842

Publier un nouveau commentaire

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires