Vous le savez, j’aime bien vous faire sortir un brin des sentiers battus, vous amener chez des producteurs originaux, souvent petits, méconnus, mais qui selon moi produisent des vins d’une authenticité qui les place parmi les plus grands.

Ce qui permet de mettre le mot grand devant le mot vin, pour moi, c’est plus le bonheur qu’il procure, le vigneron qui y a mis ses tripes, que le pedigree d’un cru au fil des concours et la spéculation qui en fait grimper le prix jusque dans la stratosphère.

Cuvée Laïs, Côtes du Roussillon 2010
Cuvée Laïs, Côtes du Roussillon 2010
Ainsi, un des plus grands vins récemment arrivé en SAQ, selon moi, c’est la cuvée Laïs, d’Olivier Pithon, vigneron à Calce, dans le Roussillon au sud de la France.

Un tout petit domaine où tout est de taille humaine, où la production s’approche de ce qu’on peut considérer comme nature. En fait, c’est essentiellement Olivier, et une Québécoise de Trois-Rivières, Émilie Gendron, qui font fonctionner ce petit domaine qui n’hésite pas à vendanger deux semaines plus tôt que tous les autres du coin, quitte à passer pour un fou.

Mais cela lui permet d’élaborer des vins frais et digestes, loin des lourdauds caricaturaux du sud.

Ce rouge, donc, est issu de grenache, carignan, syrah et mourvèdre, tous vinifiés séparément selon leur terroir, en cuves de béton, ce qui préserve leur fraicheur et la pureté du fruit. Puis le tout est assemblé.

Nez de griottes, de figues, de raisins secs et de réglisse. La matière est riche et délicate à la fois, avec un brin de rusticité plein de charme. Un petit côté pruneau séché en bouche. C’est minéral, les tanins sont soyeux. Un jus remarquablement pur.

Et je préfère encore la cuvée Laïs en blanc, complexe, à la minéralité tranchante, aux notes de fruits blancs et de fumé, et disponible également au Québec, mais en importation privée pour 31,69$ chez Planvin, qu’on joint à cette adresse : planvin à videotron.ca .

Domaine Olivier Pithon, cuvée Laïs, Côtes du Roussillon 2010, Code SAQ : 11925720, 23,10$