Avocat spécialisé en droit fiscal et en droit économique, Me Michel P. Coderre pratique au sein du cabinet Rochefort et Associés, qu'il a rejoint en septembre 2011.

Il intervient aussi bien dans le cadre de planifications fiscales et de transactions commerciales que dans des dossiers de litige.

Loin du parcours linéaire d'un avocat comptant plus de 25 ans de pratique, Me Coderre se définit comme un «avocat fiscaliste plus».

«C'est une étiquette que j'aime bien», indique celui qui veut offrir à ses clients la convergence des disciplines dans lesquelles il a pu exercer.

Tour à tour avocat, comptable, ex-fonctionnaire et entrepreneur, ses expériences professionnelles lui ont permis d'acquérir des connaissances de pointe en matière fiscale.

Honoraires -50%

Me Michel Coderre offre ses services à 50% des prix pratiqués en grands bureaux.
Me Michel Coderre offre ses services à 50% des prix pratiqués en grands bureaux.
S'il a côtoyé les grands bureaux du centre-ville et que son curriculum vitae tient sur quatre pages, il se positionne pourtant bien loin de la facturation pratiqué place Ville-Marie.

«Le marché actuel est celui des PME, qui ne peuvent payer 800 dollars de l'heure», dit l'avocat.

Pour preuve: il annonce un tarif horaire fixé à -50% de celui qui est appliqué dans les hautes tours, avec parfois une facturation forfaitaire. «On gagne moins, mais c'est plus valorisant, on a un contact direct avec l'entreprise.»

Ses clients sont des PME et de grandes entreprises dont le conseil d'administration fait fi des questions de gouvernance et de l'étiquette offerte par les grands bureaux, mais tient à préserver un haut standard de qualité.

Et visiblement ils sont au bon endroit, si on en croit le parcours professionnel de l’avocat fiscaliste.

Père de la TPS

Comptable agréé chez Ernst & Young en 1979, il a par la suite intégré le Barreau du Québec en 1985 et travaillé comme chef de cabinet du sous-ministre des Finances à Ottawa.

Recruté par la Chambre des communes à titre d'avocat-conseil aux fins d'études de la TPS, ce père de la taxe a par la suite été répertorié parmi les meilleurs fiscalistes au pays.

En tant qu'avocat, il a pratiqué au sein des cabinets Coudert Frères et Stikeman Elliott, à New York et Montréal. Il s’est occupé de planifications fiscales domestiques et internationales ainsi que de dossiers de litige pour de grandes institutions dans des affaires représentant des enjeux considérables.

Il a notamment représenté Radio Canada alors que la société était aux prises avec les cotisations fiscales en Saskatchewan sur la question de la diffusion par satellite. L'avocat remporta une victoire significative en appel, dans un dossier qui comportait d'importantes problématiques constitutionnelles et fiscales.

«Quatre en un»

Me Michel Coderre a fondé Zecotek Photonics en 2002.
Me Michel Coderre a fondé Zecotek Photonics en 2002.
En 2002, Me Coderre s'est lancé dans l'entreprenariat et a fondé Zecotek Photonics Inc., une société de haute technologie spécialisée notamment dans les systèmes d'imagerie laser et 3D.

Homme d'affaires aguerri, il a porté sa compagnie en Bourse en 2005. «Cette expérience me permet d'aborder les questions juridiques de manière très pratique, car je comprends les entrepreneurs», précise l'avocat.

Ce sont ces «quatre têtes en une» qui font la différence dans la nature et la qualité du service qu'il offre à sa clientèle. «Je ne peux pas incorporer mieux qu'un autre, mais quand il s'agit d'une situation épineuse à laquelle personne ne trouve de solution, je sais aller au cœur de la question rapidement», explique Me Coderre.

En plus de sa pratique d'avocat, et pour boucler la boucle, il enseigne le droit fiscal dans le programme de Sciences comptables à HEC Montréal, alors qu’il vient de lancer son site internet.

«Mes clients me disent que mes plus grands atouts sont ma créativité et ma flexibilité», conclut celui qui veut offrir un service intégré et une solution pratique innovante.

Services concurrents et marché en transformation, les grands doivent-il trembler?