Le juge Dalphond quittera la Cour d'appel le 3 novembre 2014
Le juge Dalphond quittera la Cour d'appel le 3 novembre 2014
La juge en chef du Québec, Nicole Duval Hesler, a annoncé aujourd'hui que le juge Pierre J. Dalphond quittera ses fonctions à la Cour d'appel le 3 novembre prochain.

Âgé de 60 ans, il n'est pas question pour le futur ancien magistrat de prendre sa retraite. « Je vais profiter de l'été pour réfléchir à mes projets. Une étape à la fois, je vais d’abord finir celle-ci », a-t-il indiqué à Droit-inc.

Jusqu'à la date effective de son retrait du banc, il terminera les jugements dans lesquels il est impliqué mais ne siégera plus aux côtés des autres magistrats de la plus haute juridiction de la province.

Nommé juge à la Cour supérieure du Québec au mois de mai 1995, il avait été appelé à se joindre à la Cour d'appel le 1er octobre 2002. « Quand je suis arrivé, j'étais le plus jeune. Aujourd'hui, alors que je m'apprête à partir, je suis le plus vieux », souligne-t-il.

Le juge Dalphond n'est pas de ceux qui aiment rester dans leurs « vieilles pantoufles ». « Je n'ai jamais gardé un emploi aussi longtemps ! Si je suis resté 13 ans, c'est parce que j'ai beaucoup aimé ça.»

Inscrit au Tableau de l'Ordre en 1979, il a été clerc à la Cour suprême du Canada aux côtés du juge Yves Pratte, puis du juge Julien Chouinard pendant deux ans.

Il a ensuite travaillé au Conseil privé à Ottawa avant de se joindre au cabinet Clarkson Tétrault, devenu en 1990, McCarthy, Tétrault, où il a pratiqué jusqu'en 1995 dans les domaines du droit civil, droit des affaires, droit de l'énergie et droit administratif et constitutionnel.

À la recherche de nouveaux défis

S'il se retire du banc, c'est pour chercher de nouveaux défis et connaître le changement. « Je ne me suis jamais ennuyé et je me retire avant que cela ne m'arrive », dit-il.

Ce n'est toutefois pas sans un pincement au cœur qu'il quittera la Cour d'appel. « C'était une expérience formidable vécue avec des personnes exceptionnelles, la meilleure Cour d'appel au Canada ! » lance-t-il en riant.

Revenant sur son parcours, le magistrat considère qu'il a été un homme chanceux. « Chaque étape passée m'a mené plus loin et a fait de moi un meilleur juriste. J'ai adoré tout ce que j'ai fait ».

« En mon nom personnel et au nom de tous les collègues, même si nous regrettons le départ du juge Dalphond, nous tenons à souligner sa contribution exceptionnelle à la justice et à notre société, et désirons lui offrir nos meilleurs vœux pour ses nouveaux défis. », a pour sa part déclaré la juge Duval Hesler.

Joignons-nous à elle et attendons avec impatience de retrouver le juge Dalphond lors de la prochaine étape de son cheminement !