Me Michel Dussault
Me Michel Dussault
Le criminaliste Me Michel Dussault qui représente trois accusés, dont Vincent Boulanger, un membre en règle des Hells Angels, a réclamé que l'un des procureurs de la Couronne, Me Stéphanie Landry, se retire. Il craint que sa relation intime avec l'un des témoins, un enquêteur à la section des stupéfiants du Service de police de Sherbrooke, nuise au déroulement du procès. Les avocats ont débattu tout l'avant-midi de mardi de la requête.

Vingt-quatre personnes ont été arrêtées lors de l'opération Kayak, qui visait le démantèlement d'un présumé réseau de production et trafic de stupéfiants. Plus de 200 policiers avaient participé à l'opération.

Il y a quelques semaines, les avocats de la défense ont aussi demandé à la juge de la Cour du Québec, Julie Beauchesne, qui préside le procès, de se récuser en raison d'une apparence de conflit d'intérêts. Les avocats croient que le compte Facebook de la juge qu'elle utilise sous un pseudonyme, où elle serait amie avec des procureurs de la Couronne liés au procès, nuise à la transparence de la justice. La juge a refusé de se récuser et elle a demandé aux avocats de rédiger une requête écrite.