Christien Levien, diplômé de common law en 2014
Christien Levien, diplômé de common law en 2014
« Cela m’est déjà arrivé de me faire arrêter par la police et questionné sans aucune raison, explique Christien Levien, diplômé de common law en 2014, et je ne suis pas le seul, cela arrive tout le temps ! »

C’est en réponse à cette situation que le futur avocat de souche caribéenne a lancé ce mois-ci Legalswipe, une application pour téléphone intelligent visant à offrir instantanément des conseils juridiques au cours d’une interaction avec des policiers, indique le site de l’université d’Ottawa.

Qu’il s’agisse d’une demande de carte d’identité, d’une fouille, ou d’une simple conversation, l’application - qui s’inspire d’un dépliant sur les droits civils publié par l’Association canadienne des libertés civiles - explique ses droits à la personne interrogée et arrêtée, en des termes exacts et conformes aux lois en vigueur au Canada et aux États-Unis.

Connaître ses droits

« Je pense que les policiers tirent avantage de l’ignorance des gens, confie au Star celui qui connaît depuis son plus jeune âge la pratique du « carding », selon laquelle un policier cible une personne, l’interroge et recueille des données à son sujet, sans aucun motif criminel. « Un tel outil m’aurait permis de me montrer plus confiant et de savoir quels étaient mes droits.»

Cette nouvelle application, compatible avec les appareils iPhone et Android, comporte en outre une fonction d’enregistrement vidéo et un système d’envoi de messages d’urgence contenant des données de localisation géographique.

Expansion à venir

Selon Christien Levien, Legalswipe constitue un bon outil de formation juridique car lorsque les individus connaissent leurs droits, ils sont en mesure de les faire respecter.

L’application est tellement populaire que la demande a vite dépassé les capacités des serveurs ! Depuis, le jeune diplômé a lancé une campagne de sociofinancement afin de couvrir les coûts d’expansion et d’amélioration de l’application.