Me William St-Michel s’est vu remettre le prix Louis-Philippe Pigeon
Me William St-Michel s’est vu remettre le prix Louis-Philippe Pigeon
C’est le 11 septembre dernier que l’avocat de Québec Me William St-Michel s’est vu remettre le prix Louis-Philippe Pigeon des mains du Jeune Barreau de Québec qui a souhaité souligner le parcours de ce jeune avocat diplômé d’un baccalauréat en droit en 2007 et d’une maîtrise en droit en 2013 de l’Université Laval.

Me St-Michel occupe, depuis octobre 2014, la fonction d’assistant juridique au sein de l’équipe de défense du général rwandais Bosco Ntaganda devant la Cour pénale internationale, à La Haye, aux Pays-Bas, indique le site de la Faculté de droit de Laval.

Il analyse des déclarations de témoins, rédige diverses requêtes touchant à des questions de procédure ou encore participe à des rencontres avec les représentants du bureau de la Procureure. Au cours du procès, il mènera certains des interrogatoires et contre-interrogatoires. « Pour un avocat, c’est tout un défi. », a-t-il confié dans une entrevue sur le site de l’université.

Des débuts à la Cour d’appel du Québec

Membre du Barreau de Québec depuis 2008, Me St-Michel est un membre de la première cohorte d’étudiants de la Clinique de droit international pénal et humanitaire. Il a débuté sa carrière à la Cour d’appel du Québec. Pendant trois ans, il a conseillé les juges et le personnel de greffe sur une multitude de sujets, touchant notamment au droit criminel, au droit de la famille et au droit constitutionnel.

Me St-Michel a aussi été juriste adjoint au sein des Chambres du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. En parallèle, il a effectué des missions d’observation en Turquie à l’invitation du International Center for Trade Union Rights durant le procès de 50 leaders syndicaux et, entre 2009 à 2011, il a participé à cinq missions en Colombie et au Pérou pour le compte d’Avocats sans frontières Canada. Il y a observé des procès, discuté de la lutte contre l’impunité et du respect des droits fondamentaux, et formé des avocats.

Enfin, il donne aussi régulièrement des conférences sur le droit international en Chine, au Mexique, en Italie et au Canada.

Pour plus d’informations sur son parcours, cliquez ici.