L’équipe de la candidate libérale dans Hochelaga, l’avocate fiscaliste Marwah Rizqy, a relevé de nombreuses irrégularités lors du vote de lundi dernier
L’équipe de la candidate libérale dans Hochelaga, l’avocate fiscaliste Marwah Rizqy, a relevé de nombreuses irrégularités lors du vote de lundi dernier
Dans la circonscription d’Hochelaga, à Montréal, la lutte a été serrée : 461 voix séparent la gagnante de l’élection, la néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet, de la candidate du PLC Marwah Rizqy.

Mais cette dernière n’a pas dit son dernier mot, puisque l’équipe libérale va déposer vendredi une demande de dépouillement judiciaire auprès d’Elections Canada, selon une information du journal Le Devoir.

900 bulletins de vote rejetés, scrutateur parti avant la fin du décompte, dépouillement approximatif, comptabilisation à l’oeil, personnes décédées ayant voté par anticipation… Un grand nombre d’irrégularités et d’ « énormités » aurait ainsi été relevé par les représentants du PLC. La demande pour un second dépouillement assisté d’un juge peut être déposée jusqu’à quatre jours après la validation des résultats - soit vendredi au plus tard.

Par ailleurs, cette demande de recompte serait soutenue par l’équipe du candidat bloquiste Simon Marchand. Hochelaga a été un bastion du Bloc québécois de 2004 à 2011, avant de passer aux mains du NPD.

Le 19 octobre dernier, Simon Marchand récoltait 27.8% des voix, et la députée sortante néo-démocrate Marjolaine Boutin-Sweet 30.8% ; un vrai coude-à-coude. La candidate du PLC a quant à elle réuni 29,9 % des votes.

Membre du Barreau du Québec et de New York, Me Rizqy est avocate fiscaliste et professeure adjointe en fiscalité à l'Université de Sherbrooke. Elle est détentrice d'un baccalauréat en droit, d'un MBA ainsi que d'une maîtrise et d'un doctorat en fiscalité.