Demande de recours collectif contre Valeant
Demande de recours collectif contre Valeant
La demande a été déposée après la publication mercredi d’un rapport de la firme Citron Research suggérant que l’entreprise de Laval utiliserait certaines entités pour gonfler artificiellement ses ventes.

La publication de ce rapport, qui qualifie Valeant de futur « Enron pharmaceutique », a eu un effet dévastateur sur l’entreprise : le titre a plongé de 40 % en Bourse mercredi.

Valeant a tenté de rassurer les investisseurs jeudi en affirmant qu’elle commentera les allégations lors d’une conférence téléphonique lundi prochain.

La demande de recours collectif a été déposée par le cabinet Robbins Geller Rudman & Dowd LLP (basé à San Diego) au nom des actionnaires qui ont acquis des titres de Valeant entre le 23 février et le 20 octobre 2015.

La Caisse de dépôt et placement du Québec était détentrice d’actions de Valeant pour une valeur totale de 623,4 millions de dollars quelques semaines avant que l’action ne perde près de la moitié de sa valeur.