Me Corentin Delobel a affirmé devant toutes les caméras du pays avoir été l’avocat de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel
Me Corentin Delobel a affirmé devant toutes les caméras du pays avoir été l’avocat de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel
Me Corentin Delobel a 34 ans. Il est niçois, avocat, et durant 48 heures, il a affirmé devant toutes les caméras du pays avoir été l’avocat de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’homme responsable de la tuerie qui a coûté la vie à plus de 80 personnes à Nice le soir du 14 juillet.

Problème : il n’a jamais tenu ce rôle. Averti dès samedi par le bâtonnier de Nice, Me Delobel aurait alors évoqué une méprise, disant avoir confondu avec le nom d’un client à l’orthographe proche. Reste qu’il a donné de nouvelles entrevues médiatiques le lendemain en se faisant de nouveau passer pour l’avocat du tueur. Le véritable avocat, lui, avait déjà mentionné après les événements du 14 juillet qu’il ne souhaitait pas communiquer.

Pourquoi, alors, avoir tenu ces propos? Les avocats qui le côtoyaient le décrivent, selon le journal Le Figaro, comme un jeune homme « avide de notoriété » tout en soulignant ses capacités mais aussi sa fragilité. Tous regrettent aujourd’hui le discrédit que l’acte de l’avocat jette ainsi sur la profession, rappelant qu’il a bafoué les règles de déontologie.

Convoqué par le bâtonnier de Nice ce matin pour s’expliquer, Me Delobel ne s’est pas présenté au rendez-vous. Il a dû être hospitalisé d’urgence pour une tentative de suicide.