La professeure Angela Cameron
La professeure Angela Cameron
Équité de genre:

La professeure Angela Cameron agira à titre de co-chercheuse dans un projet de recherche sur l’équité de genre subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Ce projet est dirigé par la professeure Barbara Cameron du département de science politique de l’Université York, et vise à mettre en place un modèle d’intéressement du public pouvant être utilisé pour mobiliser les connaissances universitaires, professionnelles et expérientielles nécessaires afin de renouveler le programme d’action en équité de genre au Canada.

Le projet est fondé sur un partenariat entre trois organisations : l’Institut canadien de recherches sur les femmes (ICREF), l’Alliance féministe pour l’action internationale (AFAI) et le Centre de recherches féministes.

Prix du meilleur article:

L’étudiante diplômée en droit Uchenna Ijoma a remporté le prix du meilleur article à la dernière Conférence des Nations Unies, organisée par le Réseau de développement de solutions durables des Nations Unies.

Son article traite des inégalités vécues par les femmes en milieu rural au Nigéria en ce qui a trait aux processus décisionnels liés aux affaires environnementales.
Uchenna Ijoma y soutient qu’une évaluation des répercussions sur le genre établie par le gouvernement du Nigéria permettrait de mettre en place des lois et des politiques durables sur le plan de l’environnement ainsi que des pratiques traitant des enjeux cruciaux pour les femmes en milieu rural.

Le professeur Alain Roussy.
Le professeur Alain Roussy.
Bourse de recherche:

Le professeur Alain Roussy s’est vu attribuer une bourse de recherche de 15 000 $ en matière d’éthique et de professionnalisme par la juge en chef de l’Ontario. Cette bourse est offert par la Fondation de l’Association du Barreau de l’Ontario (ABO) pour la recherche en éthique et professionnalisme et vise à soutenir la recherche en éthique et professionnalisme ainsi que la publication et la présentation des résultats.

Des étudiants luttent pour réformer la loi sur les réfugiés:

Victoria Wan, étudiante en droit, a participé à l’organisation d’un événement qui a été annoncé comme la première conférence de l’ACAADR menée par des lobbyistes étudiants. Elle considère que la politique canadienne en vigueur comporte des aspects qui posent un risque aux droits de la personne des réfugiés.

« Certaines catégories de réfugiés – y compris des enfants – sont soumises à une détention obligatoire fondée uniquement sur leur pays d’origine ou leur mode d’arrivée au Canada. C’est arbitraire et injuste », a indiqué la jeune femme sur le site de l’université. « Parmi les questions problématiques, on peut citer le “prêt de voyage” que le Canada impose à nombre de réfugiés parrainés par le gouvernement, obligeant ceux-ci à rembourser des milliers de dollars une fois qu’ils sont établis ici. »

Organisé par trois sections de l’Association canadienne des avocats et avocates en droit des réfugiés (ACAADR), à savoir celle de l’Université d’Ottawa de concert avec celles de l’Université McGill et de l’Université de Montréal, l’événement a permis à plus de 40 étudiants d’apprendre au sujet de la défense de l’intérêt public et de l’action menée par les groupes de pression, en écoutant des experts reconnus, dont Alex Neve, secrétaire général d’Amnistie internationale Canada.

Prix de la présidente de l’ICAJ:

Le professeur John Mark Keyes, qui enseigne principalement dans le domaine du droit public et de la législation, est le tout premier lauréat du Prix de la présidente de l’Institut canadien d’administration de la justice (ICAJ).
Le professeur Keyes est membre de l’ICAJ depuis plus de 20 ans. Il est le président du Comité des communications et fait le pont entre l’ICAJ et la Commonwealth Association of Legislative Counsel (CALC).

Le Prix souligne l’importante contribution de bénévoles dont l’engagement exceptionnel permet d’assurer le succès de l’Institut.