Me Joseph Bérubé est mort le 22 janvier à l'aube de ses 98 ans
Me Joseph Bérubé est mort le 22 janvier à l'aube de ses 98 ans
Me Joseph Bérubé est mort le 22 janvier, à l’aube de ses 98 ans.

Il était le plus vieux notaire encore en exercice au Québec. Juriste jusqu’à la fin, Me Bérubé signait encore des actes notariés trois jours avant son décès.

Il a vécu la crise économique de 1929, la Seconde Guerre mondiale, la Révolution tranquille, mais aussi l’avènement d’Internet et des téléphones intelligents. Établi à Rimouski, le notaire gaspésien avait 72 ans de pratique lorsque des problèmes cardiaques ont eu raison de lui à la fin janvier.

En marge de sa carrière notariale échelonnée sur huit décennies, Joseph Bérubé traîne une feuille de route impressionnante. L’officier public a également été un prolifique homme d’affaires. Il a tour à tour été inventeur, fondateur d’une station de ski, vendeur de pommes de terre, etc.

Durant son année de stage en 1945, il a inventé l’eau de javel savonneuse et a même aménagé une usine pour fabriquer son produit à grande échelle. Il a fondé le domaine skiable Val Neigette, près de Rimouski. Il a construit des maisons, fait de la réservation de chambres d’hôtel au Québec et en Floride (l’ancêtre de Trivago, en quelque sorte), etc.

Il a également été l’un des premiers courtiers en immeubles au Québec. Il a d’ailleurs longtemps fait passer les examens d’admission aux futurs courtiers.

Le vent a toutefois tourné en 1976, lorsque son fils Pierre est lui aussi devenu notaire. Joseph Bérubé a dû faire un choix : le notariat ou les affaires. Le juriste a choisi de faire équipe avec son fils, qui est malheureusement décédé à l’hiver 2007.

Me Gérard Guay, président de la Chambre des notaires du Québec, a côtoyé Me Bérubé à quelques reprises. « Je l’ai vu pour la dernière fois en novembre dernier. Il était un notaire dans l’âme. Il était très attachant. C’est un bel exemple », dit le président de l’ordre professionnel qui prévoit rendre hommage à Joseph Bérubé en mars prochain à Québec dans le cadre d’un important rassemblement des notaires.

Joseph Bérubé est allé rejoindre sa conjointe Thérèse Boileau, décédée en 2006. Il laisse dans le deuil sa fille Madeline; ses petits-fils Jean-Sébastien et Frédéric; sa soeur Jeanne-D'Arc Bérubé, de nombreux autres membres de sa famille, de même que plusieurs amis et clients.