Il écope d’une infraction criminelle pour avoir enlevé une croix gammée
Il écope d’une infraction criminelle pour avoir enlevé une croix gammée
Un constat d’infraction criminelle pour dommages volontaires de moins de 5 000 $ a été donné à Corey Fleischer, qui a tenté d’effacer une croix gammée incrusté dans une ancre de bâteau exposée, parmi quelques autres, dans un parc municipal.

C’est Jamie Benizri, du cabinet Legal Logik, qui a décidé de prendre en charge ce dossier après avoir été contacté par M. Fleischer. Ce dernier est connu pour effacer les graffitis haineux à Montréal avec son projet Erasing Hate.

« À cause de cette infraction criminelle, il risque d’avoir un dossier au criminel pour avoir endommagé une propriété et pour avoir refusé de quitter les lieux à la première demande des policiers », explique l’avocat.

Celui-ci compte bien défendre son client en rappelant qu’il n’a pas causé de dommages et qu’au contraire, il a tenté d’ôter un message haineux.

Des signes datant du début du siècle dernier

Plusieurs ancres de bateau exposées dans un parc public de la municipalité de Pointe-des-Cascades, situé le long du canal de Soulanges, sont marquées par une croix gammée. Elles ont repêchées en 1988.

En début de semaine, M. Fleischer a essayé d’enlever l’une d’elle mais a été stoppé dans son intervention.

Les policiers de la Sûreté du Québec étaient sur place, ainsi que Gilles Santerre, le maire de la ville.

Dans un communiqué de presse, la municipalité se défend de faire l’apologie du nazisme. Elle rappelle ainsi que ces croix étaient déjà présentes sur les ancres et qu’elles datent de bien avant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit plus précisément d’ancres anglaises de marque Byers, d’après un historien du Musée naval de Québec.

La svastika est à l’origine un symbole premier du jaïnisme, une religion présente en Inde depuis des milliers d’années. Dans l’hindouisme, elle possède de nombreuses significations sacrées et, en particulier, elle représente le dieu Ganesh.

Corey Fleischer assure que la croix gammée ne faisait pas partie du bien et qu’elle a été ajoutée. D'après lui, la croix gammée est gravé dans la patte de l'encre. C'est la peinture qui aurait été ajoutée.