Le doyen de la fac de droit de Montpellier (France), Philippe Pétel
Le doyen de la fac de droit de Montpellier (France), Philippe Pétel
En fin de semaine dernière, le doyen de la fac de droit de Montpellier (France), Philippe Pétel, avait annoncé sa démission. Hier, il a été placé en garde à vue avec le professeur Jean-Luc Coronel de Boissezon, dans le cadre d'une enquête pour violences aggravés, rapportent plusieurs médias français.

La semaine dernière, alors que des étudiants occupaient un amphithéâtre pour protester contre une réforme de l'entrée à l'université prévue par le gouvernement d'Emmanuel Macron, une dizaine de personnes cagoulées avait fait irruption et avait chassé manu militari les étudiants en en blessant certains.

Le doyen avait été accusé d'être à l'origine de cette expédition « commando » et des étudiants assuraient avoir reconnu certains professeurs, dont M. de Boissezon, aperçu visage découvert, en train de frapper des étudiants avec ses poings.

Selon la Ligue des droits de l'Homme du département de l'Hérault, au moins huit étudiants et un syndicaliste ont porté plainte contre X après ces incidents.

Une enquête administrative a également été lancée à la demande de la ministre de l'Enseignement supérieur et les cours de la faculté de droit ont été suspendus jusqu'au mardi 3 avril.