Une longue sentence en plus d’une amende salée pour Marcelo Reyes Lopez condamné pour blanchiment d’argent
Une longue sentence en plus d’une amende salée pour Marcelo Reyes Lopez condamné pour blanchiment d’argent
La juge américaine de Miami Kathleen Williams a condamné l’avocat Marcelo Reyes Lopez de PetroEcuador à une sentence de 53 mois de prison pour blanchiment d’argent, rapporte Corporate Consel.

Reyes Lopez faisait originalement face à sentence potentielle de 20 ans d’incarcération avant d’en venir à une entente avec les procureurs en avril et d’accepter de coopérer avec les enquêteurs liés à l’affaire. Selon cette entente, il devra abandonner six propriétés qu’il possédait en Floride, estimées à 4 millions de dollars américains.

La juge Williams a également ordonné que l’accusé paie une amende de 30 000 dollars américains. L’entente empêche également Reyes Lopez d’amener la cause en appel en plus d’accepter une déportation automatique. L’avocat a même accepté d’agir en tant qu’agent d’infiltration si le gouvernement a éventuellement besoin de ses services.

Selon les documents de la cour, Reyes Lopez a été inculpé le 24 octobre 2017 au district du sud de la Floride pour avoir reçu un pot-de-vin de 2 millions de dollars américains.

Les détails de l’affaire sont nébuleux puisque les documents liés au procès sont confidentiels.

L’avocat de Reyes Lopez, Joseph Rosenbum, a indiqué que son client avait été « simplement pris dans cette affaire » et que c’était « un grand travailleur ». Selon lui, l’avocat n’avait pas un rôle important dans le processus de blanchiment d’argent.

Les agents de probation étaient en désaccord avec cette affirmation, arguant que Reyes Lopez avait abusé de son rôle de confiance pour faciliter le processus de blanchiment d’argent.