Éric Salvail accusé pour inconduites sexuelles
Éric Salvail accusé pour inconduites sexuelles
Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a achevé l’examen du cas Éric Salvail et est prêt à accuser celui-ci pour au moins un plaignant, rapporte La Presse.

La procureure en charge du dossier, Amélie Rivard, déposera des accusations contre Éric Salvail après les Fêtes. L’animateur et producteur serait mis en cause pour des gestes à caractère sexuel avec plusieurs chefs d’accusation.

Les faits remonte à l’époque où M. Salvail commençait sa carrière dans la télévision, lorsqu’il avait une vingtaine d’années, et s’étendraient sur des mois, au sein de son milieu de travail.

Le DPCP déposera les accusations en janvier, au retour de l’animateur qui se trouve actuellement dans sa résidence en Floride. Ses avocats auraient été avertis il y a quelque temps.


Exhibition et harcèlement

Le porte-parole du DPCP a répondu à La Presse qu’il ne ferait aucun commentaire : « Je ne suis en mesure de vous donner aucune information, les éléments dans ce dossier n'ont encore aucun caractère public », a-t-il précisé.

La Presse, qui avait révélé en octobre les inconduites sexuelles de l’animateur, n’a semble-t-il pas pu joindre celui-ci, ni ses avocats.

Les témoignages recueillis au moment des révélations mentionnaient des actes d’exhibition, des propositions déplacées et du harcèlement, des années 1990 à 2016. Les premiers témoignages avaient d’ailleurs poussé d’autres présumées victimes à se signaler au journal.

À la suite de ce scandale, l’animateur avait perdu l’appui de V, le diffuseur des émissions En mode Salvail et Les recettes pompettes, et s’était vu exclure de la station Rouge, propriété de Bell Média. Il avait alors dû vendre son entreprise Salvail & Co à Media Ranch.