Alexis Plunkett, avocate, intimide un témoin, emoji rat à l’appui!
Alexis Plunkett, avocate, intimide un témoin, emoji rat à l’appui!
Une avocate criminaliste de Las Vegas est actuellement en détention suite à des accusations selon lesquelles elle aurait proféré des menaces à propos d’un « mouchard » dans des publications Facebook, en utilisant de plus l’emoji du rat, rapporte Aba Journal.

Alexis Plunkett, 38 ans, est accusée d’avoir corrompu ou intimidé un témoin et d’avoir dissuadé ou empêché une personne de témoigner.

L’avocate aurait proféré ces menaces sur au moins deux pages Facebook différentes : celle de son cabinet d’avocats et celle du Las Vegas Review-Journal. Sur cette dernière, elle aurait utilisé un pseudonyme pour écrire dans la section des commentaires.

Dans l’un des commentaires, elle aurait posté la photo d’une femme accompagnée de la phrase : « Cette méchante créature est connue pour être un mouchard ».

Une adepte des menaces

Alexis Plunkett n’en est pas à sa première incartade : elle avait déjà été accusée d'avoir fourni un téléphone cellulaire à des détenus.

Pour se défendre, elle avait affirmé que le téléphone était pour son petit ami et client, Andrew Arevalo, et qu’elle croyait que c’était autorisé étant donné que le téléphone lui permettait de discuter avec lui de sa possible remise en liberté.

En décembre dernier, les procureurs ont souhaité révoquer la liberté sous caution de l’avocate dans l’affaire du téléphone portable car celle-ci aurait menacé de faire tuer Arevalo dans un message groupé avec cinq autres avocats.

« J’ai mis sa tête à prix dans chaque prison du Nevada auprès de tous les amis et condamnés à perpétuité que j’y connais », aurait-elle écrit. Un juge a néanmoins autorisé Plunkett à rester libre.