Me Marc Beauchemin. Photo : Twitter
Me Marc Beauchemin. Photo : Twitter
« Je désire vous informer que je ne suis plus à l'emploi de la Chambre de la sécurité financière », écrivait à la mi-septembre Me Marc Beauchemin, sur Linkedin.

Après trois ans et demi au sein de l’organisme d’autoréglementation destiné à protéger les consommateurs de services financiers, Me Beauchemin se lance comme avocat d’affaires à son compte, selon son profil Linkedin.

L’avocat n’a pas souhaité commenter les raisons de son départ, tout comme la Chambre de la sécurité financière (CSF).

« Nous sommes en train de repenser la structure de différents services et il est encore trop tôt pour confirmer que le poste de directeur des affaires juridiques sera maintenu », a indiqué la responsable des communications de la CSF, Priscilla Franken.

L’organisme a effectué une restructuration, au cours des derniers mois, avec la nomination de trois nouveaux vice-présidents. Le département des affaires juridiques relèvera maintenant de Lyne Gagné, nouvelle vice-présidente.

On ne sait pas si le départ de Me Beauchemin est en lien avec cette restructuration.

Un avocat d’expérience

Me Beauchemin affirme être présentement en train d’évaluer ses options professionnelles. Mais chose certaine, les occasions ne risquent pas de manquer pour le Barreau 1985, qui a une longue feuille de route en droit des affaires.

Avant de se joindre à la CSF, en 2017, Me Beauchemin a travaillé pendant quatre ans chez Lavery, au sein de l’équipe Distribution de produits et services financiers. Il a par la suite travaillé à son compte entre 2015 et 2017.

Auparavant, l’avocat spécialisé en droit commercial et en droit des institutions financières avait oeuvré pendant un peu plus de trois ans chez Fasken, où il avait migré après 21 ans chez Desjardins Ducharme, cabinet où il était associé, et que de nombreux avocats avaient quitté en 2007.

Marc Beauchemin a fait ses études en droit à l’Université de Montréal.