Le dessinateur les accusait d'avoir plagié son œuvre Robinson Curiosité.

Robinson et ses avocats obtiennent 5,2 millions de dollars, plus les intérêts depuis 1995 et les frais d'expertises qu'ils ont encourus pour prouver leurs droits, rapporte Cyberpresse.

Dans un jugement de 240 pages, le juge Claude Auclair affirme que les droits exclusifs de la série Les Aventures de Robinson Curiosité
ont été violés par Cinar, Ronald A. Weinberg et feu Micheline Charest, Christophe Izard, Christian Davin, France Animation, Ravensburger Film + TV Gmbh et RTV Family Entertainment AG.

Il leur ordonne donc de cesser de produire l'oeuvre intitulé Robinson Sucroë en tout ou en partie. Le juge déclare également Claude Robinson propriétaire de tous les exemplaires de Robinson Sucroë, originaux, dessins et bandes magnétiques. Ces documents doivent lui être remis dans les 60 jours.

Pour lire la suite, cliquez ici.

De ces 5,2 millions:

* 607 000 $ sont accordés pour des droits d'auteur dont Claude Robinson a été privé
* 1,7 million de dollars sont accordés pour une portion des profits encaissés par Cinar et par d'autres maisons de production dans cette affaire
* 400 000 $ sont accordés pour les préjudices psychologiques endurés par Claude Robinson
* 1 million en dommages exemplaires
* 1,5 million en frais d'avocats.