Me Thomas R.M.Davis. Photo : Montreal Gazette
Me Thomas R.M.Davis. Photo : Montreal Gazette
Me Thomas R.M. Davis, connu sous le nom de Tam Davis, est décédé à l’âge de 73 ans à Knowlton. Il est décrit par plusieurs confrères comme un véritable gentleman.

Montréalais de naissance, Tam Davis a étudié au Collège Bishop de Lennoxville, avant de poursuivre avec un baccalauréat en histoire à l’Université McGill.

Le jeune Davis quitte ensuite le Québec pour étudier à la prestigieuse université de la Sorbonne à Paris. Il y obtient un diplôme en Civilisation française. Il retourne ensuite à l’Université McGill pour étudier en droit. Il obtient son B.CL puis son LL.B.

Spécialiste du droit corporatif et du droit commercial, Me Tam Davis fait ses premières armes à Montréal chez Laing Weldon. Il rejoint ensuite McCarthy Tétrault, où il devient associé et où il œuvre durant 35 ans.

Au fil des années, Me Davis devient un avocat réputé, spécialisé dans les fusions et les acquisitions, et en droit de l’énergie. Chez McCarthy Tétrault, il est un des chefs de file de l’équipe juridique.

À l’été 2007, Me Tam Davis quitte McCarthy Tétrault pour devenir associé chez Ogilvy Renault, qui deviendra trois ans Norton Rose Fulbright. À l’époque, l’annonce de son départ avait été ressentie comme un choc par la communauté juridique.

Mentor de plusieurs jeunes avocats, Me Davis a été administrateur de plusieurs organismes, dont le Barreau du Québec et la Fondation du Musée McCord. Quand Me Ian Solloway a présidé la section anglophone du Barreau de Montréal, Me Tam Tavis l’a constamment épaulé.

« Je me fiais à ses conseils dans presque toutes mes activités de président », souligne son ami Me Solloway.

« Le mot qui me vient en pensant à lui, c’est le respect, salue Me Solloway. Il respectait les autres, quels qu’ils soient. Et il attirait le respect par son intelligence, sa gentillesse et son comportement en général. »

« Tam Davis avait toujours le sourire, ajoute Me Michael N. Bergman, fondateur et avocat-sénior de Bergman & Associés.

« Tam parlait toujours calmement, sans jamais lever la voix, se rappelle Me Solloway. Quand il parlait, tout le monde l’écoutait. »

Me Davis avait pris sa retraite en Estrie à la suite d’une crise cardiaque. Il avait continué à s’investir dans la communauté en devenant administrateur de l’Association pour la conservation du Mont Écho et des Publications Tempo, un journal communautaire de Ville de Lac-Brome.

Depuis l’Estrie, Me Tam Davis continuait de suivre l’actualité du droit.
Me Tam Davis se passionnait pour l’antiquité, l’histoire, la philosophie et la gastronomie. Sportif, il aimait participer au Marathon de ski du Canada, parcourant les pistes de ski de fond entre Lachute et Ottawa.