Gérard Dugré. Photo : Archives
Gérard Dugré. Photo : Archives
Gérard Dugré, un juge de la Cour supérieure du Québec, fait l'objet de quatre dossiers de plainte au Conseil canadien de la magistrature, confirme l’avis d’allégation consulté par Droit-inc.

Il aurait prononcé des commentaires considérés comme déplacés au cours des dernières années, ajoute une enquête du Journal de Montréal.

En parlant du client d’un avocat, lequel a complété des contrats pour le Festival Juste pour rire, le magistrat aurait évoqué de façon implicite les démêlés judiciaires de Gilbert Rozon.

Me Magali Fournier, de Fournier Avocat, et Me Gérald Tremblay, de McCarthy Tétrault.
Me Magali Fournier, de Fournier Avocat, et Me Gérald Tremblay, de McCarthy Tétrault.
« Votre client n’est pas accusé d’agression sexuelle encore? » aurait-il déclaré à la blague selon le Journal de Montréal.

Dans le cadre de ce dossier, le juge Dugré est représenté par les avocats Me Magali Fournier, de Fournier Avocat, et Me Gérald Tremblay, de McCarthy Tétrault.

Les avocats chargés de représenter la preuve sont Me Giuseppe Battista, de Battista Turcot Israel, et Me Emmanuelle Rolland, de Audren Rolland.

Des propos hors sujet?

Le magistrat aurait aussi tenu des propos hors sujet lors d’un procès sur un litige entre deux associés d’une compagnie de sonorisation.

« Un disque vinyle, c’est-tu plus chaud comme musique que le numérique? » aurait-il demandé, toujours d’après les informations du Journal.

Me Giuseppe Battista, de Battista Turcot Israel, et Me Emmanuelle Rolland, de Audren Rolland.
Me Giuseppe Battista, de Battista Turcot Israel, et Me Emmanuelle Rolland, de Audren Rolland.
Quatre dossiers sont reprochés au juge Gérard Dugré. Ils font suite à des plaintes déposées devant le Conseil canadien de la magistrature.

La première partie de l’audience s’est tenue entre le 12 et le 23 avril dernier. L’audience se poursuit cette semaine, et se terminera du 31 mai au 30 juin prochain.

L’audience devait débuter en janvier dernier, mais elle a été reportée en raison du reconfinement de la population et de l’instauration du couvre-feu, selon les documents consultés par Droit-inc.

Le comité d’enquête mandaté pour évaluer la conduite du juge Dubré est composé de l’honorable Marc Richard, de l'honorable Louise Charbonneau et de Me Audrey Boctor, associée de IMK.

Me Audrey Boctor, associée de IMK.
Me Audrey Boctor, associée de IMK.
Nommé à la Cour supérieure en janvier 2009, le magistrat n’y siège plus depuis près de deux ans.

Le juge Dugré et ses avocats n’ont pas donné suite à notre demande d’entretien.