Mes Pierre Robert et Emmanuelle Mekies. Photos : Site web de Devichy
Mes Pierre Robert et Emmanuelle Mekies. Photos : Site web de Devichy
C’est une pluie d’avocats !

Malgré la chaleur et le beau temps, plusieurs cabinets sont en mode croissance. Disons-le : les avocats sont en demande !

Droit-inc fait le tri pour vous…

Devichy

La jeunesse et l’expérience s’unissent !

Le cabinet Devichy compte en effet deux nouveaux avocats dans ses rangs : Mes Pierre Robert, Barreau 1981, et Emmanuelle Mekies, Barreau 2019.

Me Pierre Robert est considéré comme une « référence » dans le domaine du droit familial et des litiges civils. Il travaillait à son compte avant de se joindre à Devichy.

Le cabinet semble fier de sa nouvelle acquisition puisqu’il affirme lui confier les « dossiers de litiges les plus complexes, les cas de garde d’enfant les plus ardus et les divorces très litigieux. »

« Professionnalisme, rigueur intellectuelle et combativité sont les qualités qui le définissent le mieux ». Ajoute Devichy au sujet de Me Robert.

Me Robert a complété son droit à l’Université de Montréal.
Pour sa part, Me Emmanuelle Mekies a travaillé pendant près de deux ans chez Levy Tsotsis Attorneys avant de joindre les rangs de Devichy.

Elle pratique principalement dans les domaines du litige civil, des successions et du droit du travail. Me Mekies est aussi intéressé par le droit de la famille.

Bachelière de l’Université de Montréal, elle est membre de l'Association des avocats de la famille du Québec (AAADFQ) depuis 2019.

Mes Philip Béliveau et Carol-Ann Racine. Photos : Site web de Fasken
Mes Philip Béliveau et Carol-Ann Racine. Photos : Site web de Fasken
Fasken

Le cabinet Fasken a accueilli de nouveaux avocats : Mes Philip Béliveau et Carol-Ann Racine, respectivement à ses bureaux de Québec et de Montréal.

Me Béliveau se joint au groupe de travail, emploi et droits de la personne, tandis que Me Racine évolue au sein du groupe de droit fiscal.

Me Béliveau, Barreau 2010, a travaillé à son compte avant de joindre le cabinet. Dans le cadre de sa pratique, il accompagne, conseille et représente des clients dans des dossiers qui relèvent de la Loi sur les normes du travail, la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles et le Code canadien du travail.

En droit pénal, il a aussi représenté des clients lors de poursuites intentées dans le domaine de la santé et sécurité au travail ou encore de la sécurité routière.

Bachelier en droit de l’Université Laval depuis 2009, il a aussi obtenu un baccalauréat multidisciplinaire spécialisé en droit, en relations industrielles et en psychologie en 2006.

De son côté, Me Racine conseille des clients pour les aider à atteindre leurs objectifs en matière de régimes fiscaux et de planification fiscale. Elle détient, assure-t-on au cabinet, de l’expérience en fiscalité, notamment par rapport aux taxes à la consommation canadiennes, américaines et en douanes.

Au cours de sa carrière, elle a été directrice du département de fiscalité de Richter, un cabinet de services-comptables et de services-conseils, où elle chapeautait les opérations relatives au droit fiscal.

La Barreau 2018 est membre de l’Association de planification fiscale et financière (APFF), un organisme à but non lucratif, dédié à la diffusion des connaissances et à l’amélioration des compétences de ses membres en matière de fiscalité.

Elle a complété sa formation en droit à l’Université Laval.

Me Noémie Manseau. Photo : LinkedIn
Me Noémie Manseau. Photo : LinkedIn
PRDSA Avocats

Me Noémie Manseau est désormais avocate-enquêtrice et médiatrice au sein du cabinet PRDSA. La Barreau 2019 travaillait jusqu’à tout récemment chez Bouchard Dolbec Avocats, un cabinet où elle a fait ses débuts en août 2019.

Dans le cadre de son travail, Me Manseau participe à des enquêtes et évaluations en matière de harcèlement psychologique et de situations problématiques en milieu de travail. Elle compte parmi ses clients des organisations publiques et privées.

Bachelière en droit de l'Université de Sherbrooke, elle complète actuellement une maîtrise en Prévention et règlement des différends à l’Université de Sherbrooke.

Au cours de ses études, Me Manseau a effectué plusieurs stages au sein du gouvernement fédéral en propriété intellectuelle et au sein du contentieux de l’entreprise Rio Tinto où elle a assisté des avocats pour des mandats d’analyse de conformité et de rédaction de procédures internes.

Elle est membre du conseil d’administration de son conseil de quartier où elle siège à titre de présidente.

Me Ali Gianni Zia. Photo : Site web de Tutino Joseph Grégoire
Me Ali Gianni Zia. Photo : Site web de Tutino Joseph Grégoire
Tutino Joseph Grégoire

Me Ali Gianni Zia quitte Cucciniello Calandriello et se joint à Tutino Joseph Grégoire. Il y a fait ses débuts en avril dernier.

La pratique de Me Zia se concentre sur le litige civil et commercial ainsi que sur le droit corporatif et commercial, avec un intérêt particulier pour le financement et droit bancaire.

« Ses fortes capacités d'analyse et ses conseils stratégiques pratiques, ainsi que son expérience des litiges et transactions complexes, et des modes alternatifs de règlement des différends, lui permettent de conseiller efficacement nos clients », indique le cabinet sur son site internet.

Me Zia a complété sa formation en droit à l’Université de Montréal et a aussi eu l’opportunité d’étudier le droit à Beijing et Aix-en-Provence. Il détient aussi un baccalauréat en aménagement urbain, communautaire et territorial de l’Université Concordia.