Me Gabriella Rozankovic. Source : LinkedIn
Me Gabriella Rozankovic. Source : LinkedIn
À l’occasion de la 9ème édition du Programme de Bourse de démarrage de cabinet, Droit-inc revient sur les réussites des récipiendaires des cinq dernières années.

Chaque année, les récipiendaires reçoivent un chèque d’une valeur de 20 000 $ et des produits et services divers essentiels à la réussite de leur projet, offerts par les partenaires du JBM.

Des résultats positifs

Me Gabriella Rozankovic est la récipiendaire du prix de l’année 2020-2021, L’avocate a ouvert son cabinet Gabriella Rozankovic Avocate Inc. en septembre 2020. Sa clientèle provient principalement du milieu des arts et du divertissement.

« (...) C’est un réel privilège d’en être récipiendaire, surtout au regard de ceux et celles qui l’ont gagnée avant moi et qui ont su se bâtir des pratiques juridiques novatrices et reconnues. J’ai la certitude que ce soutien du JBM a hautement contribué à leur succès et je suis honorée de rejoindre cette route qu’ils et elles ont tracée avant moi », déclare-t-elle lors du dévoilement de la récipiendaire de la Bourse, le 30 mars dernier.

Me Vincent Ranger et Me Gabriel-Arnaud Berthold. Source : Site web de Per curiam avocats
Me Vincent Ranger et Me Gabriel-Arnaud Berthold. Source : Site web de Per curiam avocats
Per curiam avocats

En 2018, Me Vincent Ranger et Me Gabriel-Arnaud Berthold ont ouvert leur cabinet spécialisé en litige Per curiam avocats. Ils ont été récipiendaires de cette bourse en 2019-2020.

« Notre cabinet a été subventionné par la bourse. Le cabinet existe et fonctionne toujours depuis ce temps-là », souligne Me Ranger.

Les deux avocats se concentrent sur des dossiers de la Cour d’appel du Québec et de la Cour suprême en matière des droits civil, familial et administratif. Leur clientèle est majoritairement des avocats et des particuliers qui ont besoin d’aide au niveau rédactionnel, plaidoirie et procédures.

« Le cabinet est en croissance et notre modèle d’affaire marche très bien. (...) Notre développement d'affaires se bâtit de plus en plus à travers les avocats venant des plus petits bureaux ou qui sont autonomes. C’est beaucoup du bouche à oreille. Quand ils ont un dossier en cour d’appel, ils ont beaucoup de questions et nous contactent pour les aider », explique Me Ranger.

Selon lui, le plus grand défi en tant que jeune avocat était de se faire connaître.

« La Bourse de démarrage a aidé au niveau de la notoriété et de la reconnaissance de notre travail dans le milieu. On voulait créer un nouveau modèle. On prétend être le seul cabinet qui offre exclusivement ces services au Québec », explique Me Ranger.

Après trois ans d’entrepreneuriat, l’avocat est reconnaissant du soutien du JBM. Il est confiant quant à l’avenir du cabinet.

Me Ulisce Desmarais, Me Raphaëlle Desvignes et Me Daniel Crespo Villarreal. Source : Site web de Desmarais Desvignes Crespo
Me Ulisce Desmarais, Me Raphaëlle Desvignes et Me Daniel Crespo Villarreal. Source : Site web de Desmarais Desvignes Crespo
Desmarais Desvignes Crespo

Après avoir ouvert en 2016 le cabinet Desmarais Desvignes Crespo en droit civil et criminel et pénal, Me Ulisce Desmarais, Me Raphaëlle Desvignes et Me Daniel Crespo Villarreal ont reçu la bourse de démarrage en 2018.

« La bourse répondait parfaitement à notre situation et on a sauté sur l’occasion. On était confiant que notre projet était méritoire et viable », affirme Me Daniel Crespo Villarreal.

En plus de recevoir 5 000 $, les trois avocats ont pu compter sur le soutien des partenaires du JBM avec leurs services et produits.

« Les partenaires ont été conciliants et compréhensifs envers nous. Ils ont fait preuve de beaucoup de flexibilité et on a senti qu’on était écouté », explique l’avocat.

Selon lui, cette bourse leur a donné plus de crédibilité auprès des clients et de la communauté juridique. Il l’a remarqué notamment à travers le référencement de la clientèle et les interactions avec la magistrature et les autres avocats.

Cinq ans après son ouverture, le cabinet est toujours en croissance et l’équipe s’agrandit comptant 10 employés à ce jour.

« On a rencontré quelques défis comme toute autre entreprise en démarrage mais on a grossi en très peu de temps. On a fait deux déménagements de bureaux. On a intégré beaucoup de personnes dont maintenant des stagiaires qu’on forme et qui restent auprès de nous. C’est quelque chose d’intéressant », précise-t-il.

Me Elsa Rizkallah et Me Yoann Gauthier. Source : LinkedIn
Me Elsa Rizkallah et Me Yoann Gauthier. Source : LinkedIn
MTLex Avocats

Les récipiendaires du prix en 2017 sont Me Elsa Rizkallah, Me Alexandre Ricci et Me Yoann Gauthier qui ont ouvert le cabinet MTLex Avocats.

Le cabinet se spécialise en droit immobilier, droit des affaires, litiges et règlements des différends, démarrage d’entreprise, droit du travail et de l’emploi ainsi qu’en petites créances et recouvrement.

Me Gauthier a quitté le cabinet en 2018 pour travailler à Dorel Industries. Depuis 2021, il est conseiller juridique à Aéroports de Montréal. Tandis que Me Ricci a quitté le cabinet en 2019 pour travailler au cabinet BDBL Avocats Inc jusqu’à ce jour.

Aujourd’hui, l’équipe est composée de Me Elsa Rizkallah, Me Layal Hankir et leur adjointe Vicky Moreau.

Me Anne-Edma Louis et Me Teodora Niculae Source : LinkedIn
Me Anne-Edma Louis et Me Teodora Niculae Source : LinkedIn
Audax Avocats

En 2016, Me Anne-Edma Louis et Me Teodora Niculae ont pu ouvrir leur cabinet Audax Avocats grâce en autre à la bourse.

« Cela nous a permis de voir que la communauté juridique supportait notre idée car à l’époque, on se démarquait par notre modèle d'affaires. Cela donnait vraiment le coup d'envoi de notre entreprise. C’était une belle motivation », précise Me Louis.

Depuis sa fondation en 2015, le cabinet a observé plusieurs changements notamment dans le nom et dans l’équipe de direction. En effet, le nom est passé Audax Avocats à Amlea Avocats.

De plus, Me Niculae a quitté le cabinet en 2018 pour travailler à Stingray comme conseillère juridique. Présentement, elle pratique chez Behaviour Interactive depuis plus de deux ans.

Malgré tout, le cabinet se porte bien. Spécialisé en droit des affaires, le cabinet offre des services juridiques aux entrepreneurs qui veulent se lancer en affaires.

« L’équipe a grandi et on est constitué de huit personnes. On a des avocats, une stagiaire du Barreau qui va être bientôt assermentée et des parajuristes. On a su persévérer », mentionne Me Louis.

Une nouvelle édition 2021-2022

Cette bourse s’adresse aux jeunes avocats de 10 ans et moins de pratique qui souhaitent créer leur cabinet.

« Le JBM souhaite encourager l’entrepreneuriat des jeunes au sein de la profession et soutenir les meilleures pratiques en droit », affirme Me Mathieu Jacques, président du JBM.

Les avocats intéressés peuvent déposer leur candidature jusqu’au 17 septembre 2021 à 17 h.