Source  : Shutterstock
Source : Shutterstock
Un tribunal fédéral allemand a tranché jeudi, confirmant que l'emballage en aluminium doré des lapins en chocolat de Lindt & Spruengli, un produit très populaire à Pâques, est protégé.

Le tribunal a pris position dans la querelle qui oppose la firme helvétique Lindt à l’entreprise allemande Heilemann, qui en 2018 avait elle aussi proposé des lapins de chocolat enveloppés d'aluminium doré.

Lindt prétendait qu'elle avait acquis la propriété intellectuelle de cet emballage unique au fil du temps, que sa rivale portait atteinte à cette propriété et qu'on devrait interdire à Heilemann de vendre son produit.

Un tribunal de Munich avait débouté Lindt l'an dernier. Le tribunal fédéral a plutôt estimé que Lindt avait prouvé que l'emballage doré de son lapin était sa propriété intellectuelle en vertu de sa réputation, citant notamment un sondage présenté par la compagnie et qui démontrait que 70 % des participants associaient la couleur au produit de Lindt.

Le tribunal a dit qu'il était sans importance que Lindt n'utilise pas la couleur dorée pour la totalité, ou même la majorité, de ses produits, ou que le lapin de Lindt ait d'autres caractéristiques distinctes, comme son collet rouge.

Lindt vend son lapin doré en Allemagne depuis 1952, et le produit a sa couleur actuelle depuis 1994. Il est de loin le lapin de Pâques le plus vendu en Allemagne et accaparait 40 % du marché en 2017, selon le tribunal.