Le juge Luc Martineau. Photo : Site web de la Cour fédérale
Le juge Luc Martineau. Photo : Site web de la Cour fédérale
Le juge de la Cour fédérale Luc Martineau a pris sa retraite le 30 août dernier.

Malgré son départ de la magistrature, il continue à agir en tant que président de la Commission du droit d’auteur du Canada où il exerce à temps partiel depuis le 2 octobre 2020.

Admis au Barreau du Québec en 1978, le juge Martineau a commencé sa carrière en travaillant à titre de conseiller juridique au président du Conseil canadien des relations du travail de 1979 à 1981.

De 1981 à 1990, il a continué à pratiquer en tant qu’avocat et associé pour le cabinet Robert, Dansereau, Barré, Marchessault et Lauzon à Montréal, puis en tant qu’associé au cabinet Langlois Robert à Montréal de 1990 à 1996. Après avoir fondé son cabinet, il y a exercé en tant qu’arbitre, médiateur et avocat jusqu’à sa nomination à la magistrature.

En janvier 2002, il a été nommé juge à la Cour fédérale à la section de première instance et membre de droit de la Cour d'appel. En avril 2002, il a été nommé juge à la Cour d’appel de la cour martiale du Canada.

Depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur le Service administratif des tribunaux judiciaires, il a pu agir comme juge de la Cour fédérale depuis le 2 juillet 2003.

Le juge Martineau a été nommé membre du Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs d’actes répréhensibles en 2007 et président du Tribunal de 2010 à 2015.

Diplômé en droit de l’Université d’Ottawa, il a obtenu une maîtrise en droit en 1985 à la même université.

La Cour fédérale a publié une note en son honneur sur Twitter :