Arent Fox a des relations privilégiées avec Québec. Source : Shutterstock
Arent Fox a des relations privilégiées avec Québec. Source : Shutterstock
Le cabinet d’avocats américain Arent Fox a conclu un nouveau contrat de 9,4 millions de dollars avec le gouvernement du Québec, afin de défendre ses intérêts commerciaux aux États-Unis.

Ce contrat a été négocié de gré à gré, sans appel d’offres, comme c’est le cas depuis le début de la collaboration entre la firme et Québec, en 2001, relève La Presse.

Depuis 2008, ce sont 35 millions de dollars de contrats que Québec a attribués à Arent Fox. Le contrat le plus récent, d’un montant de 9,4 millions de dollars, a été donné le 19 août dernier par le Ministère de l’Économie et de l’Innovation, rapporte le quotidien, qui n’a pas pu chiffrer les montants attribués avant 2008.

À l’époque, en 2001, Québec avait sélectionné Arent Fox à l’issue d’un processus de sélection compétitif, selon le Ministère, questionné par La Presse. Depuis, le Ministère n’a pas lancé d’appels d’offres, qui auraient pu permettre d’évaluer les propositions d’autres firmes d’avocats.

Les ententes de gré à gré sont possibles en matière de fourniture de services juridiques. Toutefois, en août, le Ministère avait pointé la nécessité de changer de fournisseurs quand les contrats sont donnés de gré à gré, rappelle le quotidien montréalais. Le Ministère venait d’attribuer une entente de 4,9 millions de dollars à McKinsey Canada pour des services-conseils en matière de relance économique post-pandémie.

Arent Fox compte 450 avocats, dans ses bureaux de Washington, New York, Los Angeles et San Francisco. La firme est intervenue pour Québec notamment sur les dossiers de la Série C, du bois d'œuvre et de l’aluminium.