En fin de carrière, adoptez une stratégie gagnante comme le suggère la Harvard Business Review. Source : McGill
En fin de carrière, adoptez une stratégie gagnante comme le suggère la Harvard Business Review. Source : McGill
Entouré de jeunes recrues courtisées par la direction du cabinet, vous pourriez bien vous sentir délaissé. Vous pourriez même vous inquiéter d’être associé au passé, et aux anciennes façons de faire.

Plutôt que de sombrer dans de telles idées noires, vous pourriez adopter une stratégie gagnante, suggère la Harvard Business Review.

Dressez votre plan de réintégration

Les jeunes recrues bénéficient souvent d’activités d’intégration pour mieux adopter la culture du cabinet. Et si vous élaboriez votre propre programme d’intégration pour vous adapter à la culture d’entreprise, qui a certainement évolué avec toutes ces arrivées? Vous pourriez ainsi ajouter de la valeur à votre travail, rester compétitif dans cet environnement renouvelé, et aussi nourrir le sens que vous donnez à votre travail.

Enseignez et apprenez

Partagez vos expériences avec vos jeunes collègues. Mais ce partage ne doit pas être à sens unique. N’hésitez pas à solliciter les plus jeunes, pour vous aussi apprendre d’eux. Cela vous aidera à rester au goût du jour. Cela vous permettra aussi d’exercer votre leadership avec davantage de pertinence.

Soyez compétent, pas complaisant

Ce n’est pas parce que vous êtes le plus âgé du cabinet que vous devez nécessairement nourrir un sentiment de supériorité.

Et ce n’est pas parce que les jeunes recrues sont ardemment courtisées par la direction que vous devez nécessairement nourrir un sentiment d’infériorité.

Supériorité ou infériorité, ces sentiments ne peuvent que vous isoler au sein du cabinet.

Mieux vaut raisonner en termes de compétences. Soyez lucide sur vos compétences, et sur celles de vos collègues. Faites en sorte de continuer à développer vos compétences, quitte à envisager de partir du cabinet si une bonne opportunité se présente… de reconnaître ce que vous pouvez apporter.

Gardez le contact

Le principal risque que vous courez est de vous retrouver de plus en plus seul. Au contraire, maintenez le contact avec vos anciens collègues, qu’ils soient partis dans un autre cabinet ou à la retraite. Cultivez vos relations avec vos jeunes collègues. Gardez l’esprit ouvert!