Ginette Gaulin, Marie-Hélène Gauthier, Frédéric Gouin, Stéphanie Gauvreau, Marlaine Harton, Reisa Teitelbaum et Yvan Niquette. Sources : LinkedIn et sites web du BAPE et de Harton Avocates
Ginette Gaulin, Marie-Hélène Gauthier, Frédéric Gouin, Stéphanie Gauvreau, Marlaine Harton, Reisa Teitelbaum et Yvan Niquette. Sources : LinkedIn et sites web du BAPE et de Harton Avocates
Il pleut des avocats… C’est du moins l’impression qu'offrent les nominations faites par le Conseil des ministres le 22 septembre, le 29 septembre et le 6 octobre dernier.

Pas de panique. Droit-inc vous aide à vous y retrouver parmi cette nouvelle averse juridique.

Renée-Claude Bélanger

Me Renée-Claude Bélanger a de nouveau été nommée membre du Tribunal administratif du travail, le 22 septembre dernier.

Me Bélanger a complété sa formation en droit à l’Université Laval en 1987. La Barreau 1988 est membre du Tribunal administratif du travail depuis 2016. Elle y a fait son entrée après avoir passé quatre ans à la Commission des lésions professionnelles.

Renée-Claude Bélanger a travaillé comme avocate chez Joli-Coeur Lacasse de 1990 à 2011. Elle a été conseillère chez Groupe-conseil Aon inc de 1998 à 1999.

Ginette Gaulin

Ginette Gaulin a ceci de particulier qu’elle est membre à la retraite du Barreau de Québec. Elle a été nommée membre indépendante et présidente du conseil d’administration de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le 22 septembre dernier.

Mme Gaulin a une feuille de route particulièrement riche. Elle a par exemple travaillé de 2006 à 2013 chez Attraction Média comme consultante en pratique privée et vice-présidente aux affaires juridiques et commerciales.

De 2014 à 2017, elle a été Directrice exécutive de Les Ballets Jazz de Montréal. Elle s’est ensuite jointe à l’Organisation mondiale du design, où elle a été secrétaire générale de 2018 à 2019.

Détentrice d’un baccalauréat en droit civil et en common law de l’Université McGill depuis 1984 et 1985, elle a aussi complété à la même université un baccalauréat en sciences politiques.

En 2007, elle a obtenu à HEC Montréal un diplôme d'études supérieures spécialisées en gestion d'entreprises et d'organismes culturels. Sept ans plus tard, elle est devenue administratrice de sociétés certifiée du Collège des administrateurs de sociétés de l’Université Laval.

Marie-Hélène Gauthier

Me Marie-Hélène Gauthier a été nommée, à compter du 30 septembre 2021, membre et vice-présidente du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE).

Me Gauthier est membre du BAPE depuis 2012. Elle y a fait ses débuts un an après avoir commencé ses charges de cours à l’Université du Québec à Montréal. Me Gauthier donne le cours de Droit de l’environnement, de l’administration municipale régionale et locale et droit des risques majeurs ainsi que le cours Cadre législatif en urbanisme.

Elle a aussi donné des charges de cours à l’Université de Montréal de 2013 à 2018.

Me Gauthier a complété son baccalauréat en droit à l’Université de Montréal en 1993. Elle est membre de l’Institut de médiation et d’arbitrage du Québec.

Frédéric Gouin

Me Frédéric Gouin a été nommé membre à temps partiel de la Commission québécoise des libérations conditionnelles, le 6 octobre dernier.

Me Gouin a notamment été à l’emploi de l’Organisation des Nations Unies entre 2007 et 2019, où il a occupé plusieurs fonctions. Consultant en pratique privée de 2007 à 2012, il est parti en 2019 après avoir été spécialiste de l’état de droit et chef de section des analyses politiques et rapports pour la Mission des Nations Unies pour l'appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH).

Bachelier en droit de l’Université de Montréal depuis 1993, Me Gouin fait présentement des études de certificat en exploitation de données à HEC Montréal. Il a étudié à la maîtrise en droit international à l’UQÀM en 2008.

Stéphanie Gauvreau

Me Stéphanie Gauvreau a elle aussi été nommée membre à temps partiel de la Commission québécoise des libérations conditionnelles, le 6 octobre dernier.

Admise au Barreau en 2013, elle a complété sa formation en droit à l’Université de Montréal en 2010. Elle est depuis 2020 consultante principale chez Relais Expert-Conseil.

Elle a travaillé à son compte comme consultante de 2017 à 2020, une période où elle a obtenu des contrats avec le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys et le Centre de justice de proximité du Nunavik.

Elle a obtenu en 2018 une accréditation en médiation du travail, civile et commerciale et une accréditation en médiation familiale du Barreau du Québec.

Parmi ses autres accomplissements professionnels, notons qu’elle a par exemple été enquêtrice à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse et avocate au Centre communautaire juridique de l’Abitibi-Témiscamingue de 2013 à 2015.

Marlaine Harton

Me Marlaine Harton a elle aussi été nommée membre à temps partiel de la Commission québécoise des libérations conditionnelles, le 6 octobre dernier.

Bachelière en droit de l’Université de Sherbrooke depuis 2005, elle travaille comme avocate en pratique privée depuis 2010. Elle a été stagiaire et avocate chez Pariseau Olivier de 2006 à 2010.

Josée Mayo

Me Josée Mayo a elle aussi été nommée membre à temps partiel de la Commission québécoise des libérations conditionnelles, le 6 octobre dernier. Elle détient une licence en lettres légales (droit) de l’Université de Montréal, depuis 1980.

Elle est avocate en pratique privée depuis 2020. Elle a auparavant travaillé comme responsable aux affaires juridiques du Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval.

Elle a passé la majeure partie de sa carrière au Centre jeunesse de Laval à titre de responsable des contentieux. Elle y a travaillé de 1993 à 2015.

Reisa Teitelbaum

Me Reisa Teitelbaum travaille à son compte depuis 2020. Elle a passé la majeure partie de sa carrière chez Pollack, Kravitz & Teitelbaum.

Elle a travaillé de 1981 à 1985 comme avocate avec Me Max M. Teitelbaum.

Yvan Niquette

Me Yvan Niquette a de nouveau été nommé membre de l’Office de la protection du consommateur. Il est depuis 2016 président de la Commission des services juridiques. Il s’y est joint en 2015 comme vice-président.

Me Niquette, admis au Barreau en 1988, a passé la majeure partie de sa carrière au Centre communautaire juridique de la Rive-Sud. Il y a fait ses débuts comme avocat en 1989 pour partir en 2015 alors qu’il était au sommet.

Il a été directeur général de l’organisme de 1997 à 2015.