Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Quand l’avocat se demande comment continuer à satisfaire les demandes irraisonnables de son superviseur ou du dirigeant, c’est que le cabinet n’a pas réussi à lui éviter cette situation.

Au contraire, la firme pourrait bien propager l’épuisement professionnel en son sein.

Or, l’organisation elle-même peut créer un environnement qui réduit le risque de burn-out, pointe Attorney at Work. Et, bonne nouvelle, ce nouveau contexte évitera les départs d’avocats épuisés, qu’il aurait fallu remplacer au prix de coûteuses dépenses.

Clarifier les attentes

Quand un collaborateur est devant des attentes floues, l’insatisfaction est probable. Les efforts mis à répondre à des objectifs peu clairs risquent fort de finir en épuisement professionnel. L’avocat a beau redoubler de travail, il manque l’objectif, alors il redouble encore de travail… jusqu’à être usé.

Comme responsable de cabinet ou superviseur, vos attentes doivent être claires. Cela signifie que vous rédigez par écrit ce que vous attendez de l’avocat: sa mission, son délai, les responsabilités de chacun dans la réalisation de la mission, le mode de communication qu’il doit suivre avec ses collègues, vos attentes quant aux heures de travail.

Déléguer efficacement

Quand on assigne une mission à un collaborateur, on lui délègue une responsabilité. Or, deux erreurs sont fréquentes en matière de délégation: déléguer trop tard et communiquer insuffisamment.

Le superviseur devrait déléguer la mission dès que possible. S' il comptait l’assurer lui-même, il devrait la déléguer dès qu’il craint ne pas en avoir le temps.

Au moment de confier une mission, le superviseur devrait commencer par déterminer clairement ce qui doit être fait. Il devrait ensuite l’expliquer en détail au collaborateur concerné. Le délai mentionné devrait être expliqué. Il devrait répondre à toutes les questions du collaborateur. Il devrait aussi faire le point au moins deux fois au cours de la mission.

Communiquer avant de donner un délai

Il est important de faire les choses dans le bon ordre. Quand il s’agit de confier une mission à un collaborateur, il est fréquent de parler du délai trop tôt. Avant de donner une échéance au client, le superviseur devrait discuter des responsabilités et des disponibilités au sein de son équipe. C’est de cette manière que les membres de l’équipe pourront s’approprier le délai. Le client aura davantage de chances de voir le travail fait, et bien fait, dans le délai annoncé.

Défendre ses avocats

Oui, cela prend du temps pour former de jeunes avocats. Mais ce temps investi permet de les transformer en avocats engagés, compétents et aptes au leadership. Quand un avocat junior est écartelé entre plusieurs associés, c’est à ceux-ci de s’entendre pour que le jeune avocat sorte de cette situation. Ce n’est pas à lui de le faire.

Donner l’exemple

En adoptant un comportement équilibré, vous montrez un exemple que des avocats moins expérimentés peuvent suivre. Au-delà des conseils que vous leur donnez, c’est votre propre conduite qui leur montrera comment devenir des avocats efficaces et pleins de sagesse.

Prenez du temps pour vivre votre vie personnelle, pour voir les personnes qui vous tiennent à cœur, pour satisfaire vos intérêts personnels: tout cela vous tiendra loin de l’épuisement professionnel… et les avocats plus jeunes qui suivront votre exemple deviendront eux-mêmes des avocats équilibrés, pour le bien de tous!