En hausse

Me Paul Martel de Blakes qui a écrit un bon article qui résume parfaitement le projet de Loi 63 modernisant la Loi des compagnies du Québec.


En baisse

Jonathan Roy, l'ex-gardien de but des Remparts de Québec qui a obtenu l'absolution inconditionnelle après avoir plaidé coupable, in extremis, à une accusation de voies de fait simples. Son avocat, Me Steve Magnan, a fait en tout cas son boulot pour permettre à l'ex-hockeyeur devenu chanteur de poursuivre sa carrière aux États-Unis.

Jonathan Roy s’en tire en faisant un don de 5000 $ (&?%$#@!)))) à des organismes de charité (avec son argent et pas celui de papounet dit-il, ok d’accord là je suis rassurée) et de plates excuses (oui vachement sincères, qu’il aurait pu faire notamment tout de suite). En Effet, pour le tribunal, l'accusé est «complètement réhabilité».

Me Denis Dionne qui représentait la Couronne aurait déclarait quant à lui : «L'attitude du jeune Roy ce soir-là est à mille lieues de son attitude d'aujourd'hui. Il est sympathique, réservé et sans prétention

Mais qui se moque de qui ici? Des accusations criminelles sont portées, la machine judiciaire, déjà hyper atrophiée par le nombre de dossiers, est en branle, et il obtient une absolution inconditionnelle et les fleurs de la Couronne. Le gendre parfait quoi. The making of an hero. Beau message.

Qu'est-ce que je parie qu’il va être accueilli comme le fils prodigue à Tout le monde en parle? Désolant.