Noam Huppert. Source: Twitter
Noam Huppert. Source: Twitter
N’y voyez pas une revanche du hasard : un Australien vivant en Israël s’est vu imposer une peine lui interdisant tout voyage jusqu’à l’année 9999.

Noam Huppert, un chimiste âgé de 44 ans, n’est pas autorisé à quitter ce pays avant le 31 décembre 9999, en raison d’une décision d’un tribunal.

Séparé de la mère de ses enfants, l’homme doit verser à celle-ci une pension alimentaire d’un montant équivalent à 1 700 $ chaque mois, jusqu’à ce que chaque enfant atteigne l’âge de 18 ans, précise The Guardian.

Tant que Noam Huppert n’aura pas payé le montant total de la pension alimentaire, l’ordonnance du tribunal lui interdit toute sortie d’Israël. Il devra donc s’acquitter d’un total de trois millions de dollars avant de pouvoir quitter le pays.

L’année 9999 a été déterminée par le système électronique de la cour. Celle-ci a décidé de fixer la date de sortie la plus lointaine que le système puisse enregistrer. Or, le calendrier du système électronique s’arrête à l’année 9999.

Dans ses conseils aux voyageurs pour Israël, le département d'État américain inclut un avertissement aux citoyens selon lequel les tribunaux civils et religieux israéliens exercent activement leur pouvoir d'empêcher certaines personnes, y compris les non-résidents, de quitter le pays jusqu'à ce que les dettes ou autres réclamations légales contre elles soient résolues, rappelle The Guardian.

Quant au papa australien, il aura probablement une pensée pour le champion de tennis Novak Djokovic qui, lui, rencontre des obstacles pour entrer en Australie afin de défendre son titre de vainqueur de l’Open de Melbourne…