Source: Shutterstock
Source: Shutterstock
Il existe mille et une raisons de vouloir quitter son emploi, que ce soit pour aller dans un autre cabinet, pour devenir conseiller juridique ou même pour changer complètement d’activité professionnelle.

Et c’est bien là que doit commencer votre réflexion, souligne Attorney at Work, qui constate que de nombreux jeunes avocats n’anticipent pas suffisamment leur changement professionnel.

Vous devriez vous poser les bonnes questions sur votre situation au cabinet qui vous emploie présentement, et sur ce que vous aimeriez trouver ailleurs: un avocat ou un groupe spécifique, une rémunération et des avantages collectifs, du mentorat, de la formation, des ambitions entrepreneuriales…?

Dressez la liste de ce qui vous manque, puis voyez ce que vous pourriez changer dans votre cabinet actuel. Si cela ne suffit pas, envisagez le changement.

Ce travail devrait être effectué tous les deux ans, y compris si vous êtes satisfait de votre emploi actuel. Il n’y a rien de tel pour éviter de vous enfermer dans la monotonie!

Si le moment est venu d'envisager un changement d'emploi, c'est aussi le moment de faire un point sur vos compétences et sur vos points forts. Qu’aimez-vous particulièrement dans votre activité actuelle ? Dans quelle situation reconnaît-t-on vos performances ? Pour cela, dressez une liste de vos compétences et de vos talents, que vous évaluez sur trois niveaux : excellent, bon ou médiocre. Parmi ces compétences, votre recherche de poste devrait privilégier celles classées excellentes ou bonnes.

Mais l’avenir professionnel ne doit pas être vu uniquement sous l’angle des compétences. Vous devez déterminer ce que vous voulez faire de votre vie. Quelles sont vos passions? Classez ce que vous aimez, ce qui vous plaît, et ce que vous détestez. Dans quelle case inscririez-vous la plaidoirie, la rédaction…?

Comme pour les compétences, relevez les domaines que vous aimez, et orientez votre recherche de poste vers ces secteurs.

N’oubliez pas que vous n’occuperez pas forcément votre prochain emploi durant trente ans. Voyez-le comme une marche de plus vers vos plus belles ambitions, celles dont vous n’avez peut-être même pas idée aujourd’hui, et qui se révéleront dans un contexte propice à votre épanouissement.