Jean Sylvestre n’est plus... Source: Coopérative funéraire de l’Estrie
Jean Sylvestre n’est plus... Source: Coopérative funéraire de l’Estrie
Le notaire Jean Sylvestre est décédé à l’âge de 85 ans.

Jean Sylvestre a pratiqué le droit durant près de 50 ans à Sherbrooke. C’est en 1964 que celui qui était alors un jeune notaire s’est associé à son père et à son oncle, des notaires d’expérience, Georges Sylvestre et Paul Sylvestre.

Jean Sylvestre était le petit-fils du fondateur de l’étude, Ernest Sylvestre, qui l’avait créé en 1892.

En 1991, Jean Sylvestre accueille comme associés son fils Me François Sylvestre, ainsi que Me Élisabeth Brière. L’étude porte alors le nom de Sylvestre Sylvestre Brière.

Le cabinet fusionnera successivement avec l’étude Lagassé en 2006, puis avec l’étude Monty en 2019. Entre-temps, Jean Sylvestre a pris sa retraite, à l’issue d’une carrière longue de plus de cinquante années… même si il passait régulièrement à l’étude jusqu’à l’âge de 80 ans.

Jean Sylvestre a été récipiendaire du prix d’Excellence de la Chambre des Notaires du Québec. Il a été membre du conseil de discipline de la Chambre des notaires du Québec (CNQ).

Musicien, il pratiquait le trombone et la clarinette au sein de l’Harmonie de Sherbrooke. Engagé auprès de Caritas, il a géré le Fonds pour le bénéfice des personnes incarcérées

Le notaire était reconnu pour sa grande générosité, sa bonté et sa bonne humeur. « Jean fut la représentation fidèle de ce qu'est un notaire au sens véritable de la définition du notariat. De ceux que j'ai connus dans ma carrière, très peu peuvent lui arriver à la cheville. Une fierté pour la Ville de Sherbrooke », salue Gilles Samson, en commentaire de l’avis de décès.

Les notaires estriens Jacques Robert et Monique Saurette rendent hommage à « notre coach et celui de plusieurs autres jeunes apprentis-notaires ».

Jean Sylvestre laisse dans le deuil son épouse Marie-Antoinette Gagnon, ses deux enfants et ses six petits-enfants.