Gavin Alexander, Ellen Ostrow, Alejandro Guadarrama, Will Meyerhofer, Regina Colantonio et Michael Kasdan. Sources: LinkedIn et sites web de Lawyers Life Coach LLC et de Wiggin and Dana LLP
Gavin Alexander, Ellen Ostrow, Alejandro Guadarrama, Will Meyerhofer, Regina Colantonio et Michael Kasdan. Sources: LinkedIn et sites web de Lawyers Life Coach LLC et de Wiggin and Dana LLP
Six thérapeutes et avocats donnent leurs conseils dans Insider afin de vous aider à conserver une bonne santé mentale lorsque vous travaillez dans un grand cabinet.

1. Commencez tôt et n'attendez pas

Gavin Alexander, directeur de bien-être chez Jackson Lewis, recommande d’avoir un thérapeute même si vous allez bien. Si un jour vous avez de la difficulté avec votre santé mentale, vous n’aurez probablement pas l’énergie ou la motivation de vous trouver un psychologue!

Gavin recommande également de travailler quelques fois avec un horaire réduit. « Je trouve ça important, parfois, de dire à son patron: “ J’ai besoin d’un mois durant lequel je vais travailler un peu moins. J’ai des symptômes de dépression ou d'anxiété et j’ai besoin de temps pour récupérer” », donne-t-il comme exemple.

2. Trouver des moyens de dire "non"

La coach de vie, Ellen Ostrow, mentionne que les cabinets ont parfois des employés anxieux qui peuvent rendre votre environnement de travail un peu plus stressant. Mais cela ne signifie pas que vous devez laisser ces personnes affecter votre qualité de vie!

Fixer des limites et savoir dire non peut vous aider à faire face à de nombreux obstacles qui peuvent dépasser vos ressources d'énergie.

3. Dormez suffisamment

L’avocat Alejandro Guadarrama croit qu'il est essentiel de prendre le temps de se reposer si on veut prendre soin de sa santé mentale. Lorsqu'il était associé, Guadarrama voyait rarement ses collègues prendre des vacances.

Si vous sentez que vous avez besoin d'aide, rappelez-vous qu’il est important d'en parler aux personnes de votre entourage… et à votre médecin!

4. Bien choisir votre cabinet

Will Meyerhofer, thérapeute à New York et ancien avocat chez Sullivan & Cromwell, aime encourager ses clients à réfléchir sur leur choix de carrière. Certains avocats qu’il a rencontrés et qui travaillent dans de grands cabinets ne se sentent parfois pas à leur place.

Il est donc important, selon lui, de bien s'informer sur le cabinet qui vous intéresse avant de faire votre choix. Il rappelle que vous n'êtes pas obligé de rester dans un cabinet tout simplement parce qu'il a une bonne réputation. Si vous ne vous sentez pas à votre place, changez de cabinet!

5. Envisagez de prendre un congé

S'absenter du travail, de manière prolongée, peut être un défi logistique important pour certains avocats. Mais pour d’autres, cela peut représenter une véritable bouée de sauvetage.

En avril 2020, l'avocate Regina Colantonio a pris un congé de 12 semaines pour des raisons de santé mentale. Ce congé prolongé l’a aidé à prendre une pause, à demander de l’aide et à s’occuper de ses enfants. Ça lui a également permis de comprendre que ce métier ne lui convenait tout simplement pas.

« C’est une profession qui est très difficile à quitter, car il y a beaucoup de temps et d’énergie qui ont été impliquées. Si je n’avais pas pris ce congé, je ne sais pas où j’en serais aujourd’hui… », mentionne-t-elle.

6. Communiquer avec le cabinet

Michael Kasdan exerce la profession d'avocat depuis plus de vingt ans. Lorsque sa santé mentale s'est dégradée en juin dernier, il savait qu'il allait devoir être honnête avec son équipe. Il a donc discuté avec un collègue de son cabinet pour trouver une solution.

« Je vous conseille vraiment de trouver un collègue ou un superviseur en qui vous avez confiance. N'hésitez pas à aller le voir et lui expliquer ce qui se passe », déclare-t-il.

Selon lui, il y a de plus en plus d'avocats qui se confient sur leurs problèmes de santé mentale. Et pourtant, la plupart des jeunes avocats ont encore des craintes face aux répercussions potentielles de la prise de parole.

Il incombe donc aux dirigeants et aux partenaires du cabinet de démontrer une compréhension face aux enjeux de la santé mentale.