Me Sissi Querido. Source: LinkedIn
Me Sissi Querido. Source: LinkedIn
Me Sissi Querido a fraîchement rejoint l’équipe de DS Avocats à Montréal, qui rappelons-le, accueillait le 16 août dernier quatre nouveaux associés provenant de BCF Avocats d’affaires, pour renforcer son groupe de droit du travail et de l’emploi.

Il s’agit de Geneviève Beaudin, Nicola Di lorio, Georges Samoisette‑Fournier et Mélanie Sauriol.

« Je me suis dit que ces quatre associés allaient avoir besoin d’une junior, explique Me Sissi Querido. J’ai contacté les associés, et finalement j’ai eu une offre d’emploi ici. »

Cette Barreau 2022 souhaitait vivement travailler dans ce cabinet international.

« On ne sait jamais les opportunités que ça peut nous ouvrir d’avoir des bureaux un peu partout », pointe l’avocate, qui vient tout juste de prendre ses fonctions.

Me Sissi Querido, qui travaille aussi en partie sur du litige commercial, dit déjà apprécier son équipe et voir ces associés comme des mentors.

« C’est vraiment important pour moi, en tant que nouvelle avocate. J’ai aussi aimé le fait qu’ils me proposent un poste un peu mixte, j’ai toujours voulu faire du droit du travail mais j’ai un intérêt pour le litige commercial. »

Parmi les mandats réalisés par ses mentors : des dossiers en matière d’arbitrage de griefs, des droits de la personne, de normes du travail et d’accès à l’information, le conseil aux employeurs en matière d’interprétation de conventions collectives, de relations de travail, d’application aux normes du travail, et leur représentation dans des litiges liés à l’emploi.

« Je savais qu’en droit du travail, il y avait des possibilités de litige assez rapidement, remarque l’avocate. Je voulais plaider et j’aime aussi que ce soit un juste milieu parfait entre un droit humain et un droit plus contractuel. Je ne me serais pas vue à la longue travailler en droit criminel ou familial, je trouve que ça peut devenir lourd dans ta vie personnelle. »

Profilage racial

Me Sissi Querido, qui a réalisé son baccalauréat en droit à l’Université de Montréal, a effectué son stage chez Monette Barakett Avocats et a été pendant plusieurs années bénévole au sein du comité profilage racial à la Clinique juridique de Saint-Michel.

« Je trouvais que c’était ma façon de pouvoir comprendre cette problématique au Québec, qui ne me touche pas personnellement, car je n’en vis pas. Mais j’ai beaucoup de personnes dans mon entourage qui l’ont vécu. »

L’avocate travaillait notamment sur des plaintes en déontologie judiciaire et à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

C’est son attrait pour la politique et l’actualité qui l’a amenée à se tourner vers le droit.

« J’aime argumenter, mon père a un baccalauréat en politique et il travaille dans les médias, donc au souper à la table on a eu souvent des discussions animées sur des sujets d’actualité et de politique, se souvient-elle. Je me suis dit : ‘pourquoi pas m’inscrire en droit !’ et j’ai découvert une vraie passion. »

« Née avec un ballon de soccer »

D’origine portugaise, l’avocate, qui a grandi sur la Rive-Nord de Montréal, est aussi une passionnée de soccer.

« Je suis pratiquement née avec un ballon de soccer dans les pieds, s’amuse-t-elle. Je joue depuis toujours. »

À la faculté de droit, Me Sissi Querido s’impliquait au sein du Comité Droit et Sports.

« On avait des conférences sur le droit du sport et on organisait toutes les activités sportives de la faculté. Une façon de garder l’équilibre entre le sport et les études. »