Encore une fois, les cabinets d’avocats canadiens tirent leur épingle du jeu, alors que quatre d’entre eux se hissent dans les 20 premiers mondiaux (pour la valeur des transactions) pour leur participation dans ces méga deals.

Il s’agit de Blakes (14ième), de McCarthy Tétrault (17ième), Osler (18ième) et Stikeman Elliott (20ième).

On peut télécharger le classement complet ICI.

De janvier à septembre 2007, les avocats de Blakes ont participé à 109 transactions internationales pour une valeur totale de 295,610 millions de dollars américains. Ceux de McCarthy ont travaillé sur 57 transactions (248,506 M$ US), Osler, 81 transactions (233,689 M$ US), et Stikeman, 95 transactions (200,460 M$ US).

Sullivan & Cromwell, de New York, trône toujours en tête du classement, avec 132 transactions à son actif, d’une valeur totale de 778,335 millions de dollars US.

Au Canada, c’est encore Stikeman

Pour ce qui est des transactions impliquant des compagnies canadiennes, Stikeman Elliott domine encore ses rivaux. À la fin du troisième trimestre 2007, le cabinet avait participé à 76 transactions, d’une valeur totale de 155,932 millions de dollars US.

Ses plus proches rivaux sont Sullivan Cromwell, Goodmans, Weil Gotshal & Manges et Davies Ward Phillips & Vineberg.