"Pour mes amis de Norton Rose c'est un excellent coup", a déclaré ce matin le patron de Fasken Martineau au Québec, Claude Auger, lors d'un entretien téléphonique avec Droit-inc.com. Me Auger est d'avis que cette fusion crée un groupe très puissant dans le domaine des ressources au Canada, mais aussi dans le monde.

Selon lui, tous les grands bureaux au pays sont ce matin plus nerveux, incluant le sien.

"Ceux qui ne le sont pas vivent sur une autre planète!" dit-il.

Me Auger indique que le marché des services juridiques vit un bouleversement incroyable depuis quelques années alors que les frontières du droit disparaissent avec la croissance des grands bureaux internationaux.

"Depuis 12 à 15 mois, on sent que cela préoccupe de plus en plus d'associés-directeurs."

Claude Auger souligne aussi que le marché de Calgary est le plus compétitif au Canada. Il ne croit pas toutefois qu'il faille s'attendre à des changements immédiats.

"Cela va prendre quelque temps avant que les gens des deux organisation se connaissent et s'apprivoisent."

Mcleod Dixon, note Me Auger, est un bureau très respecté, qui se targuait depuis des lunes d'être indépendant. Pour ses associés, le changement risque d'être plus difficile.

N'empêche, ils en sont sûrement venus à la conclusion que de se joindre à un plus grand groupe était la meilleure avenue pour assurer la croissance de leur cabinet.