L'honorable William Adams, qui siège à la cour du comté d'Aransas, a été relevé de ses fonctions pour une période minimum de deux semaines après que la vidéo, qui date de 2004, ait fait surface sur le site YouTube.

Questionné sur le vif par un journaliste, mercredi, le principal intéressé a nié être un père violent et a assuré que la vidéo a été interprétée hors contexte. Il n'a toutefois pas nié être celui qui est filmé en train de battre l'adolescente à l'aide d'une ceinture, voire d'une planche.

« Oui, c'est moi. J'ai perdu patience, a-t-il dit lorsqu'un journaliste l'a appréhendé dans son véhicule. Sa mère était présente et elle n'a pas été blessée. Ça remonte à longtemps. Je ne veux vraiment pas en dire davantage parce que, comme vous le constaterez sans doute, ma vie est devenue difficile à cause de cet enfant. »

Par contre, à en croire la fille, la violence aurait été chose courante chez la famille Adams. Selon la victime, Hilary, l'agressivité du père devenait insupportable. C'est pourquoi elle a décidé de poser une caméra sur sa commode. Elle a ainsi immortalisé un moment qui lui a causé mille maux, selon elle.

« C'était chose courante pendant un certain temps et je constatais que le cycle de violence reprenait de l'ampleur. »


Le lecteur Flash n'est pas disponible.



Sur la défensive, le père a plaidé qu'il n'a « rien fait de mal, sinon qu'il a discipliné l'enfant après qu'elle ait été aperçue en train de commettre un vol. »

« C'est moins pire que ça en a l'air », a-t-il assuré.

Ce commentaire a fortement déplu à la fille, qui a déclaré à l'émission « Today », au réseau national NBC, mercredi, qu'il se comportait comme un homme avec peu de remords.

« Je ne peux pas croire qu'il a pu dire ça, comme si ce n'était pas grave. »

La mère était également de passage à l'émission, où elle a en a profité pour dire qu'elle a quitté l'homme après plusieurs épisodes de violence et d'un environnement qu'elle a qualifié de dysfonctionnel. Elle a toutefois indiqué que son ancien conjoint et elle s'étaient rapprochés avec le temps.