Barsalou Lawson de Montréal, a été nommé parmi les cinq meilleurs cabinets boutiques de droit fiscal au Canada, par le magazine Canadian Lawyer.

Une nomination inattendue pour le cabinet. "Nous avons appris la nouvelle fin février, indique l'associé du cabinet Pierre Barsalou joint par téléphone. J'étais très agréablement surpris car nous nous concentrons plutôt sur le cabinet et nos clients ; ce n'est pas quelque chose que nous suivons mais nous avons accueilli la nouvelle avec joie et fierté."

Les associés du cabinet, de gauche à droite, Geoffrey Lawson, Pierre Barsalou au centre et Sébastien Rheault
Les associés du cabinet, de gauche à droite, Geoffrey Lawson, Pierre Barsalou au centre et Sébastien Rheault
D'autant que "faire partie de ce palmarès représente une belle reconnaissance de la compétence des membres de notre équipe et une marque de confiance significative envers les services que nous offrons; c'est très valorisant ", ajoute-t-il.

S'il n'a pas une idée préconçue de la formule gagnante pour monter sur le podium, l'associé, de retour d'un voyage d'affaires à Berlin, esquisse néanmoins quelques théories au centre desquelles on retrouve la relation au client, déterminante voire primordiale.

"Tout d'abord et avant tout, il faut avoir les intérêts du client dans la tête et lui donner des conseils qui tiennent compte de sa situation, sur le plan juridique, pratique et logique ; c'est essentiel", dit-il entre deux avions.

Le cabinet se targue d'offrir un service personnalisé à sa clientèle. Une autre clé de ce succès ? "Parmi les commentaires que nous recevons souvent, nos clients nous disent que nous donnons de bons conseils qui ne servent pas les intérêts de l'avocat, mais bien ceux du client."

"C'est important de bien communiquer avec le client et de le tenir informé de l'évolution de sa situation, en étant précis et régulier, note l'associé. Mon test, c'est de me demander ce que je dirais à mon beau-père, un homme d'affaires très pratique", confie-t-il.

Mais tout ceci ne serait possible sans un bon backup. Le cabinet fondé en 1994 compte douze avocats, tous spécialisés en fiscalité, titulaires également d'une expertise complémentaire dans les affaires, l’économie ou la biotechnologie.

"Cela fonctionne car nous avons du plaisir et nous sommes une équipe forte, pluridisciplinaire, qui s'entraide et qui parle le même langage que les clients."

Quant à fêter cette distinction, c'est chose faite, révèle en riant l'avocat en transit à Newark dans l'attente de son avion qui le ramènera à Montréal.

"Quelques bonnes bouteilles de champagne se sont dévouées à la cause; néanmoins, le lendemain, nous sommes redevenus attentifs aux clients, assure Me Barsalou.

"En fin de compte, il suffit de fournir un excellent servie au client et le reste suivra car la meilleure publicité pour nous demeure la satisfaction de nos clients !"

C'est sans doute-là, la voie d'accès la plus directe vers le succès...

Le Palmarès des cinq

Le palmarès des cinq meilleures boutiques de droit fiscal au Canada du Canadian Lawyer reconnaît les cabinets qui se distinguent dans un marché de plus en plus compétitif. Pour concevoir le palmarès, le magazine a d’abord établi une courte liste des boutiques les plus remarquables dans leur domaine et a par la suite conduit des entrevues et un sondage auprès d’experts dans le domaine fiscal, ainsi qu’auprès d’avocats œuvrant en entreprise et au sein de grands cabinets, afin de leur permettre de faire un choix final.
Outre le cabinet Barsalou Lawson à Montréal, on trouve:
  • Couzin Taylor LLP, Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal;
  • Felesky Flynn LLP, Edmonton, Calgary;
  • Moskowitz and Meredith, Vancouver, Calgary, Toronto et Montréal;
  • Thorsteinssons LLP, Vancouver, Toronto.