Depuis 2003, Me Julie Boncompain est avocate et médiatrice, spécialisée en droit du travail, en droit commercial et en droit civil.

« Etre avocate est un atout, dit-elle. En tant que médiatrice, je suis à l’écoute des gens et de leur besoin. La population a besoin de gens qui savent les écouter et les amènent à résoudre des conflits, à trouver une entente. »

Me Julie Boncompain, candidate dans la circonscription de Mercier
Me Julie Boncompain, candidate dans la circonscription de Mercier
Une population qui, selon elle, a perdu tout intérêt pour la politique. Désenchantée. Résignée.

« Il y a un cynisme qui existe au sein de la population, les gens disent : « les politiciens sont tous corrompus ! On ne peut pas les approcher ! », ils n’ont même plus envie d’aller voter. »

Selon elle, il faut arrêter de faire de la politique pour l’intérêt du parti et se mettre au service des gens. .

Ce qu’elle propose via sa candidature dans la circonscription de Mercier ?

Stimuler le débat et le changement, revaloriser institutions et infrastructures, et redonner le goût de la politique aux concitoyens.

« J’ai toujours servi ma communauté depuis que je suis étudiante, explique-t-elle. La première chose qui m’a séduite chez la Coalition, c’est que le Parti met de côté la question de la souveraineté pour s’engager sur des choses plus essentielles. »

La santé, l’économie, l’éducation : des enjeux majeurs, selon elle, dans une circonscription marquée par la mixité sociale et économique, dit-elle.

« Je ne trouve pas cela normal que lorsque mon enfant de 4 ans se blesse, nous devons attendre 7 ou 8 heures aux urgences. Que se passe-t-il pour les moins nantis ? »

Une voix aux gens de Mercier

En tant qu’avocate, elle consacre une partie de son temps à défendre les droits des personnes défavorisées dans le cadre de l’Association du Jeune Barreau de Montréal.

« Mes expériences professionnelles et sociales sont un atout dans cette belle campagne. Je souhaite redonner une voix aux gens de la circonscription de Mercier, qui en sont souvent privés. »

Ce que propose la CAQ ? S’axer sur le développement économique, résoudre le décrochage scolaire, faire le grand ménage côté corruption et gaspillage, tant au niveau local que national.

Avec des mesures concrètes, explique l’avocate, telles 5 heures de plus à l’école, un médecin de famille pour tous, mais aussi, la possibilité de devenir maître de son développement économique.

« A Mercier, il y a beaucoup de travailleurs autonomes, de petites et moyennes entreprises, c’est un bel exemple de créativité et de productivité. Il faut soutenir ces projets locaux, leur offrir un support, et c’est ce que propose la Coalition », dit celle qui a également travaillé au sein de l’Organisation internationale du travail à Genève.

« Cela commence au niveau local pour ensuite ramener l’ensemble du Québec sur ses pieds. »

Sondage Express

Pour quel parti politique avez-vous l'intention de voter aux prochaines élections provinciales?





Image du code de vérification Anti-Robot Essayer un autre code
Voir les résultats
(Votes : 1531)