Deux députés auraient offert leur circonscription au chef libéral, mais celui-ci a refusé.

La Presse indique que M. Charest annoncerait son départ à 16H.

Quant au journal « The Gazette », cite sur son site internet une source anonyme au sein du PLQ.

« Il y a de bonnes chances », selon elle, que Jean Charest démissionne de son poste de chef du Parti libéral après avoir rencontré les membres de son cabinet à Québec.

La source a précisé que la décision de l’ex-premier ministre quant à son avenir politique dépendra toutefois de ce que ses proches collaborateurs vont lui dire, d’autant que le sentiment général, c’est que les élections ont montré que le parti ne va pas aussi mal que ça.

Toujours d’après cette source, qui a vraisemblablement participé à la campagne aux côtés de Jean Charest, le chef libéral était « incroyablement serein », mardi soir, lorsqu’il a prononcé son discours, alors qu’il venait d’apprendre qu’il était défait dans sa circonscription de Sherbrooke, et que le PLQ allait devenir la première opposition à l’Assemblée nationale.

La grande question maintenant est: Où aboutira Jean Charest? Dans un grand cabinet d'avocats? Les chances sont bonnes. Mais lequel….


Avec l'Agence QMI