Le juge Jacques Levesque.
Le juge Jacques Levesque.
Jacques Levesque qui était juge de la Cour supérieure du Québec, vient d'être nommé à la Cour d'appel afin de pourvoir au remplacement du juge F. Pelletier (Québec), devenu juge surnuméraire depuis le 2 octobre. Le juge Levesque est titulaire d'un baccalauréat ès arts du Collège de Ste-Anne-de-la-Pocatière et d'un baccalauréat en droit de l'Université Laval. Barreau 1975, il a été nommé à la Cour supérieure du Québec pour le district de Trois-Rivières en 1993, et pour district de Québec en 1999. Avant sa nomination, il était associé au cabinet Lajoie Levesque Beaudoin Héon où il pratiquait le droit criminel, le droit commercial, le droit civil et le droit de la famille.

Le juge Marc Paradis
Le juge Marc Paradis
Et c'est Marc Paradis, qui était associé principal du bureau de Norton Rose à Québec, qui remplace Jacques Levesque à son poste. Il est ainsi nommé à la Cour supérieure du Québec à Québec. Diplômé en droit de l'Université Laval en 1983, il a été admis au Barreau du Québec l'année d'après. Chez Norton Rose, ex-Ogilvy-Renault qu'il avait rejoint en 1992, il agissait en droit civil et commercial de même qu'en matière d'assurance, de responsabilité civile et professionnelle et de responsabilité des médias. De 1984 à 1992, il fut avocat au sein du cabinet Stein Monast Pratte Marseille.
Par ailleurs, il a enseigné le droit à l'Université Laval de 1990 à 2006. Il est l'auteur de plusieurs conférences et coauteur de divers ouvrages.

Dominique Bélanger qui était également juge de la Cour supérieure du Québec jusque là, devient juge à la Cour d'appel, en remplacement du juge Rochette, passé juge surnuméraire depuis le 24 octobre 2012. Bachelière en droit de l'Université Laval en 1979, elle a été reçue au Barreau du Québec en 1980. Avant sa nomination à la Cour supérieure du Québec pour le district de Québec en 2005, elle était juge administrative au Tribunal administratif de Québec. Auparavant, elle a exercé au sein du cabinet Pâquet Bélanger de 1991 à 1998 et au sein du cabinet Lafleur Brown DeGrandpré Kronström de 1989 à 1991. Elle a pratiqué en solo de 1987 à 1989, tout en étant avocate au sein du cabinet Boutin Roy et Associés de 1986 à 1987, du cabinet Stikeman Elliott à Montréal de 1982 à 1996 et du cabinet Chicoine et Bélanger à Varennes de 1980 à 1982. Elle agissait en droit civil, droit commercial et droit municipal.

Le juge Daniel Beaulieu
Le juge Daniel Beaulieu
Daniel Beaulieu, était avocat au sein du cabinet Roy Beaulieu Boudreau Bélanger, à Rimouski, où il pratiquait le droit civil, le droit de la construction, le droit municipal et le droit des assurances. Il vient d'être nommé juge de la Cour supérieure du Québec à Rimouski. À ce poste, il remplace le juge C. H. Gendreau, juge surnuméraire depuis le 7 octobre. Titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université de Sherbrooke obtenu en 1982, il a été afmis au Barreau du Québec en 1983. Il était avocat de Roy Beaulieu Boudreau Bélanger depuis 1989. Avant cela, il a pratiqué chez Gendreau Roy Beaulieu de 1983 à 1989. D'autre part, il a été administrateur pour l'Association provinciale des constructeurs d'habitations du Québec , et donné des cours de droit de la construction au Collège de Rimouski. Il a également été l'auteur de plusieurs conférences dans ce domaine.

Le juge Jacques G. Bouchard
Le juge Jacques G. Bouchard
De son côté, Jacques G. Bouchard, avocat au sein du cabinet Bouchard Pagé Tremblay, a été nommé juge de la Cour supérieure du Québec, à Québec. Il est le remplaçant de Dominique Bélanger partie exercer ses fonctions à la Cour d'appel du Québec. Il a décroché son diplôme en droit de l'Université Laval en 1984 et a été reçu au Barreau du Québec en 1987. Associé au sein du cabinet Bouchard Pagé Tremblay depuis 1987, ses domaines d'expertise couvraient le droit civil et commercial, le droit des assurances, du travail, ainsi que le droit municipal. Enseignant au Cours d'admission au Barreau depuis 2010, il était membre du conseil d'administration du Centre d'accès à l'information juridique depuis 2006 et président depuis 2010. Il était également inspecteur pour le Service de l'inspection professionnelle du Barreau du Québec depuis 2000. Il fut également Bâtonnier de 2005 à 2006.

Sandra Bouchard, avocate à St-Félicien, exerçait en solo depuis 1992, avant d'être nommée juge de la Cour supérieure du Québec pour Alma. Elle prend la suite du juge G. Duchesne, surnuméraire depuis le 7 juin dernier. Bachelière en droit de l'Université Laval en 1990, elle a été reçue au Barreau du Québec en 1991. Elle a été avocate au sein du cabinet Boivin Lussier Hébert de 1991 à 1992. Ses principaux domaines d'intervention étaient le droit de la famille et des assurances, le contentieux des affaires civiles et le droit commercial. Elle était la commissaire de la Commission québécoise des libérations conditionnelles pour la région de Saguenay et Roberval depuis 2008. Elle siégeait aussi au conseil d'administration du Cégep de St-Félicien depuis 2006 et fut membre du conseil d'administration de la Chambre de commerce de St-Félicien de 1995 à 2000, et vice-présidente pendant trois ans.

Le juge Jacques Blanchard
Le juge Jacques Blanchard
Jacques Blanchard, pratiquait en tant qu'avocat au sein du cabinet Stein Monast à Québec, avant d'être nommé juge de la Cour supérieure du Québec à Québec. Il prend la succession du juge G. Taschereau, devenu juge surnuméraire depuis le 4 novembre. Il détient un baccalauréat ès arts de l'Université Laval depuis 1991, ainsi qu'un baccalauréat en droit de l'Université d'Ottawa depuis 1995. Barreau 1997, il travaillait chez Stein Monast depuis octobre 2007. Il a été avocat au sein du cabinet Desjardins Ducharme de 2001 à 2007, et chez Heenan Blaikie Aubut de 1998 à 2001. Il agissait principalement en droit civil et commercial, en droit de la construction, en droit administratif, et en faillites et insolvabilité.