Martin Carrier aurait été victime de menaces parce qu'il avait obtenu un contrat à Montréal
Martin Carrier aurait été victime de menaces parce qu'il avait obtenu un contrat à Montréal
M. Carrier, de Céramiques Lindo, a relaté qu'en janvier 2004, après avoir obtenu un sous-contrat pour un pavillon de l'Université de Montréal, il a reçu un appel de Francesco Delbalso lui disant que s'il continuait à soumissionner pour obtenir des contrats à Montréal, la prochaine fois qu'il viendrait dans la métropole, il n'en partirait plus vivant.

Il a également relaté qu'en février 2011, il a reçu à ses bureaux une carte de souhaits de condoléances.

Interrogé par le procureur de la commission, Me Denis Gallant, M. Carrier a indiqué qu'à sa connaissance, un autre entrepreneur de la région de Québec avait reçu le même genre d'appel de Delbalso.

Francesco Delbalso a été identifié par le policier enquêteur de la commission Éric Vecchio comme membre de la cellule de Francesco Arcadi, qui répondait directement au clan Rizzuto.