Bastarache

La grenouille qui voulait devenir boeuf

Main image

La Presse Canadienne

2010-10-13 12:15:00

Les petites phrases fusent à la Commission Bastarache. Un avocat vient de comparer un des participants de la commission à la "grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf" de Jean de La Fontaine. Qui à votre avis à le profil du batracien?

L'ex-ministre de la Justice Marc Bellemare a exagéré les faits afin de nourrir une vendetta contre le premier ministre Jean Charest et des collecteurs de fonds, a laissé entendre mercredi l'avocat du Parti libéral du Québec.

André Dugas (en photo) a d'ailleurs comparé M. Bellemare à la grenouille qui voulait devenir bœuf, dans une fable de Jean de La Fontaine.

M. Dugas a exposé que la personnalité de M. Bellemare, celle d'un fonceur qui se décrit comme un libre-penseur, contredit ses allégations selon lesquelles il se serait soumis aux demandes de nommer des juges formulées par Franco Fava et Charles Rondeau.

M. Dugas a aussi minimisé l'influence des deux collecteurs de fonds, contrairement à ce que M. Bellemare a affirmé, notamment en ce qui concerne les sommes qu'ils récoltaient.

Selon M. Dugas, les allégations de M. Bellemare n'ont pas été corroborées de manière crédible, même par l'ancien sous-ministre Georges Lalande, qui a témoigné à l'aide de post-it, dont l'authenticité est suspecte selon l'avocat du PLQ.
4631

1 commentaire

  1. Maureen Mc Mahon
    Maureen Mc Mahon
    il y a 13 ans
    un vrai plaideur
    Me Dugas est un vrai plaideur.Il a depuis longtemps compris certaines choses et il a tenté ce matin de les faire comprendre au juge et à quelques uns de ses collègues.Exemple:Si Bellemare a menti une fois une fois il a bien pu mentir tout au long de son témoignage.Me Dugas et Me Côté ont été d'une clareté et d'une précision incroyable.On peut ne pas aimer Jean Charest mais on n'est pas obligé de croire Bellemare pour ça.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires