Nouvelles

Demande de recours collectif contre SNC-Lavalin

Main image

Agence Qmi

2012-03-02 14:15:00

Il fallait s’y attendre, c’est maintenant confirmé : SNC-Lavalin et certains de ses dirigeants font l'objet d'une demande d'autorisation d’un recours collectif de 250 millions $.

Le cabinet Siskinds, Desmeules de Québec a déposé jeudi une demande dans ce but au greffe de la Cour supérieure de Québec.

Il est allégué, dans la procédure, « que les défendeurs ont permis que des informations et représentations inexactes ou trompeuses ayant trait au code de conduite de SNC-Lavalin, à son cadre de conformité légale et à ses mesures de contrôles internes ayant un impact sur la valeur des ses titres, soient diffusées publiquement », a indiqué Siskinds, Desmeules dans un communiqué.

Il est aussi allégué que certains hauts dirigeants de l'entreprise auraient été impliqués dans des activités illicites en Lybie, contrairement aux affirmations diffusées par SNC-Lavalin, ajoute le cabinet, représenté au Québec par l'avocat Simon Hébert .

Le recours englobe toutes les personnes qui ont acquis des titres de SNC-Lavalin entre le 13 mars 2009 et le 28 février 2012 inclusivement.

Mardi matin, SNC-Lavalin a annoncé qu'une provision de 35 millions $ sera inscrite dans les résultats en raison de paiements non documentés. De plus, une enquête interne a été ouverte sur l'affaire.

Le titre est, depuis, passé de 48,37 $ à 40,22 $ à la Bourse de Toronto. Il s’agit d’un recul d'un peu plus de 16 %.
5478

4 commentaires

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 11 ans
    Damned if you do, damned if you don't
    Les diregeants sont mis à la porte si leur refus de brasser des affaires avec les dicatures font perdre à la compagnie des occasions d'affaires.

    S'ils font ce qu'il faut pour avoir des contrats avec ce genre de régime (pots de vins, ...), ils sont mis à la porte et poursuivis.

    Vive la gouvernance hypocrite !

    • Jenesaispas
      Jenesaispas
      il y a 11 ans
      Re : Damned if you do, damned if you don't

      > Vive la gouvernance hypocrite !

      Vous semblez accorder trop d'importance à un simple élément dans l'affaire...

  2. Avocat
    Avocat
    il y a 11 ans
    Avocat
    "Il est aussi allégué que certains hauts dirigeants de l'entreprise auraient été impliqués dans des activités illicites en Lybie, contrairement aux affirmations diffusées par SNC-Lavalin, ajoute le cabinet, représenté au Québec par l'avocat Simon Hébert ."

    Heureux de savoir que Siskinds est maintenant une expertise en droit lybien pour savoir ce qui est permis et ce qui ne l'est pas. Moi aussi j'en ai une: mon avis juridique dirait "tout est permis".

  3. Anonyme
    Anonyme
    il y a 11 ans
    en Francais
    Any reason why Siskinds doesnt have a french website other than the fact its based in Ontario)?

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires