Nouvelles

Coupable!

Main image

L'équipe Droit-inc

2010-11-02 15:00:00

Un informaticien à l’emploi d’un grand cabinet d’avocats plaide coupable à des accusations de délit d'initié portées par l'Autorité des marchés financiers. Qui est-ce?

Dominic Côté a consenti à payer des amendes qui totalisent 1 260 336,56 $.

Plus spécifiquement, cet ancien chef d'équipe en technologie de l'information et ex-employé du cabinet Ogilvy Renault, a plaidé coupable aux 14 chefs d'accusation portés par l'Autorité, dont 13 chefs pour avoir transigé sur les marchés à partir d'informations privilégiées et un chef pour avoir communiqué des informations privilégiées.

L'enquête de l'Autorité indique qu'entre octobre 2006 et février 2010, Dominic Côté a effectué des transactions boursières sur les titres de 13 sociétés inscrites en utilisant des informations privilégiées qu'il obtenait à partir de son profil d'administrateur du système informatique au cabinet d'avocats.

L'amende qui lui a été imposée équivaut au double du profit qu'il a réalisé pour l'ensemble de ses transactions.

L'Autorité tient à préciser que le cabinet Ogilvy Renault a entièrement collaboré à l'enquête et que les procédures visant Dominic Côté ne visaient nullement le cabinet.
6165

1 commentaire

  1. Anonyme
    Anonyme
    il y a 13 ans
    Quel idiot
    Il aurait pu opérer de la sorte et se faire un sacré magot durant des années sans se faire prendre.

    Mais il a voulu être "greedy" et transiger sur chaque titre sur lequel il possédait de information privilégié. Ce n'était qu'une question de temps avant que l'AMF découvre le pot aux roses.

    Puis comment aurait il pu être assez innocent pour réaliser toutes les transactions dans le même compte.

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires