Nouvelles

Le budget vu par les cabinets

Main image

Gabriel Poirier

2021-04-21 10:15:00

À peine déposés, plusieurs grands cabinets décortiquent le plus récent budget fédéral. Tour d'horizon…

 Les grands cabinets du Québec décortiquent le plus récent budget fédéral. Photo : Shutterstock
Les grands cabinets du Québec décortiquent le plus récent budget fédéral. Photo : Shutterstock
L’encre du nouveau budget fédéral est à peine sèche que les grands cabinets du Québec se confondent en analyses et explications.

Droit-inc vous présente leur point de vue.

Tour d’horizon.

BLG

Le cabinet pancanadien BLG estime que le budget fédéral innove à bien des égards, notamment en ce qui a trait à la relance économique, les changements climatiques et des programmes sociaux comme les services de garde.

Pour consulter le rapport de BLG : https://bit.ly/3v4XoDZ

McCarthy Tétrault

Le rapport du cabinet McCarthy Tétrault, seulement disponible en anglais, remarque pour sa part, contrairement aux rumeurs prébudgétaires, que le budget 2021 ne comprend pas de mesures augmentant le taux d’inclusion des gains en capital, éliminant l’exonération pour la résidence principale ou encore l’imposition sur la fortune.

Pour consulter le rapport de McCarthy : https://bit.ly/3xaAFYR

Osler

L’équipe fiscalité d’Osler a organisé un webinaire pour analyser des propositions fiscales importantes du budget 2021.

Le cabinet a également publié une analyse des propositions fiscales importantes du budget.

Pour consulter l’Info Budget : https://bit.ly/3eoWRWW

Stikeman Elliott

Le groupe fiscalité de Stikeman a lui aussi dressé une analyse du budget fédéral 2021. Cette analyse regroupe certains faits saillants, dont les mesures visant l’impôt sur le revenu des sociétés et la fiscalité internationale, notamment.

Pour consulter le rapport de Stikeman Elliott : https://bit.ly/3n9dIRh
2389

1 commentaire

  1. Robin des villes
    Robin des villes
    il y a 3 ans
    Les partenaires
    Le budget vu par les associés. "Oh non, je vais être lourdement taxé sur le yacht que je voulais acheter et je n'aurai pas les liquidités pour acheter le vélo de course et les skis de l'année pour mes trois enfants en plus de leur payer Brébeuf. Heureusement que je fais mes impôts en Alberta histoire de sauver un peu tout en contribuant le moins possible à l'effort commun post-crise". "Payer pour les pauvres, non merci".

Annuler
Remarque

Votre commentaire doit être approuvé par un modérateur avant d’être affiché.

NETiquette sur les commentaires

Les commentaires sont les bienvenus sur le site. Ils sont validés par la Rédaction avant d’être publiés et exclus s’ils présentent un caractère injurieux, raciste ou diffamatoire. Si malgré cette politique de modération, un commentaire publié sur le site vous dérange, prenez immédiatement contact par courriel (info@droit-inc.com) avec la Rédaction. Si votre demande apparait légitime, le commentaire sera retiré sur le champ. Vous pouvez également utiliser l’espace dédié aux commentaires pour publier, dans les mêmes conditions de validation, un droit de réponse.

Bien à vous,

La Rédaction de Droit-inc.com

PLUS

Articles similaires